Des petits bateaux pour prendre l'apéro

Des petits bateaux pour prendre l'apéro
Des petits bateaux pour prendre l'apéro
Depuis deux mois, Nicolas Couderc et Olivier Doin se sont lancés dans le tourisme fluvial en créant Marin d'eau douce, une startup qui permet aux promeneurs du bassin de la Villette de louer des bateaux électriques et sans permis pour pique-niquer à Paris.
A lire aussi
4 petits pas pour prendre confiance en soi (quand on se sent nulle)
News essentielles
4 petits pas pour prendre confiance en soi (quand on se...

Plus exotique que le Parc des Buttes-Chaumont, moins bruyant que les terrasses du Marais, un nouveau spot pour pique-niquer ou boire un verre fait parler de lui dans tout Paris. Sur le bassin de la Villette (XIXe arrondissement), une flotte de quinze petits bateaux électriques et sans permis sont à louer pour l'heure ou la journée, pour une balade bucolique ou romantique d'une vingtaine de kilomètres sur le canal de l'Ourcq.

En marinières Saint James et casquettes de marins, les deux fondateurs de Marin d'eau douce accueillent leurs premiers clients depuis le début du mois de mai, et se félicitent de les voir revenir avec le sourire. Une vraie récompense pour Nicolas Couderc et Olivier Doin qui ont abandonné leurs boulots respectifs dans la finance et la gestion de restaurants pour se lancer dans le tourisme fluvial. Une activité qui n'a pas grand-chose à voir avec leur formation, et qui n'a pas été simple à mettre en place.

Malgré l'accueil très favorable de la mairie de Paris devant leur dossier, présenté en octobre 2012, les deux associés ont dû attendre un an avant de voir leur projet validé, le temps pour eux de faire une étude de marché et de trouver des financements. Pour la construction du ponton, ils contractent un prêt de 130 000 euros auprès du Crédit coopératif, et pour l'achat de quinze bateaux électriques ils obtiennent un crédit-bail de 180 000 euros. Ils bénéficient en sus d'un prêt d'honneur de 40 000 euros de l'association " Entreprendre pour le fluvial ", et sont incubés au sein du Welcome City Lab, un incubateur créé par la municipalité pour héberger des sociétés innovantes dans le secteur du tourisme. Cette structure leur procure des bureaux, un accompagnement, mais surtout " un climat de travail stimulant avec des entrepreneurs qui ont les mêmes problématiques que nous, et qui peuvent devenir des partenaires ", explique Olivier.

Des " paniers apéritifs " pour des apéro d'après boulot

Pour rentabiliser leurs investissements, les associés comptent sur une clientèLe Parisienne mais aussi étrangère et professionnelle. " Depuis le lancement, nous avons constaté que les entreprises aimaient faire appel à nous pour leurs événements, nous avons donc créé une offre globale pour des activités de team building, en partenariat avec des agences évènementielles ", détaille Olivier, qui se réjouit de pouvoir faire naviguer ses bateaux en semaine. Avec une saison qui s'étalera à terme de mars à octobre, et une activité très concentrée sur les week-ends et les vacances, ces deux marins chevronnés comptent bien utiliser tous les créneaux possibles pour remplir leurs barques. Ils viennent de lancer les " paniers apéritifs " pour séduire les adeptes de l'afterwork, les " paniers anniversaire " et " enterrement de vie de jeune-fille ", tous remplis de victuailles made in France et locales, comme leurs embarcations.

Leurs conseils

Persévérer, garder un esprit combattif face aux bâtons qu'on vous met dans les roues
Écouter les critiques
Savoir s'entourer d'experts dans l'écosystème de l'activité

Leur bio

2009 : Nicolas est diplômé de l'Audencia (Nantes), Olivier est diplômé de l'école Léonard de Vinci.
Novembre 2013 : validation du projet Marin d'eau douce par le Conseil de Paris
Décembre 2013 : création de la SARL Marin d'eau douce, au capital de 20 000 euros
3 mai 2014 : lancement de l'activité sur le Bassin de la Villette

Retrouvez nos portraits de créateurs d'entreprise chaque lundi dans Le Parisien Économie