Entretien d’embauche : 6 attitudes à ne pas négliger face à un recruteur

Entretien d’embauche : 6 attitudes à ne pas négliger face à un recruteur
Entretien d’embauche : 6 attitudes à ne pas négliger face à un recruteur
La première impression qu'un entretien d'embauche donne de vous passe autant par la communication non verbale que par les mots qui sortent de votre bouche. Ces six gestes influent sur l'image que votre interlocuteur se fera de vous.
A lire aussi
Entretien d’embauche : 3 exercices pour bien se préparer
Mag
Entretien d’embauche : 3 exercices pour bien se préparer


Briller lors d'un entretien d’embauche de se résume pas seulement à votre habilité à savoir répondre aux questions pièges. La communication non verbale trouve son importance lors des entretiens et en dit long sur vous : confiance en soi, capacité à gérer son stress, dynamisme, politesse…

Le regard

91,5% des DRH insistent sur l’importance du regard. Entretenir un contact visuel avec son interlocuteur est primordial, car un regard fuyant trahit une gène ou un manque de confiance en soi.

La gestuelle d’écoute

C’est au tour du recruteur de s’exprimer, comment vous tenez-vous ? Les DRH sont 90% à observer la position dans laquelle les postulants écoutent : bras ou jambes croisés, mains jointes ou ouvertes…

La poignée de main

Gare à la poignée de main, à laquelle 87% des DRH concèdent apporter de l’importance. Cette dernière doit être franche et ferme, sous peine de passer pour un mou du genou.

La prise de parole

Lorsque vous vous exprimez face à votre interlocuteur, gardez en tête qu’il jugera votre posture en plus de ce que vous dites. 87% des sondés regardent si vous joignez le geste à la parole, si vous triturez un objet…

La posture globale

Si vous avez une tendance à vous avachir lorsque vous êtes assise, faites attention lors de votre entretien à bien vous tenir droite sur votre chaise, car les DRH sont 86,5% à y prêter attention.

Avant de s'assoir

77,5% notent si vous avez pris ou non la peine d’attendre d’être invitée à vous assoir. Si vous ne respectez pas cette marque de politesse qui fait bonne impression, vous risquez de passer pour une sans gène.

Ces chiffres proviennent d’une enquête française, menée en juillet 2012 sur 200 responsables de recrutements issus d’un échantillon représentatif d’entreprises.

Victoria Houssay


VOIR AUSSI

Entretien d’embauche : 8 conseils pour adopter la bonne attitude face à un employeur
Les 5 attitudes qui vous trahissent en entretien
La bonne tenue pour un entretien, mode d'emploi
Comment rater un entretien d'embauche en 10 leçons ?