Pollution de l'air : la surexposition des enfants en poussette

Pollution de l'air : la surexposition des enfants en poussette
Pollution de l'air : la surexposition des enfants en poussette
L'Association Santé Environnement a lancé une étude sanitaire dans les rues d'Aix-en-Provence pour mesurer le taux de microparticules inhalé par un jeune enfant en poussette. Les résultats seraient supérieurs aux recommandations de l’OMS.
A lire aussi

Suite aux résultats d'une enquête publiés le mois dernier par l'Institut national de Veille Sanitaire (InVS), démontrant l'impact néfaste de la pollution de l'air sur la santé, l'Association Santé Environnement a procédé à une étude sanitaire à Aix-en-Provence pour évaluer avec précision ce que respire un bébé dans sa poussette.
Pour ce faire, l'Association Santé Environnement, qui regroupe 2500 médecins engagés contre la pollution environnementale, a équipé deux poussettes de capteurs de microparticules et a suivi le parcours type de parents dans une journée, dans deux quartiers différents de la ville.
Dans les deux cas, les taux de microparticules ne sont quasiment jamais inférieurs à 20 microgrammes par m3 alors que l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande une valeur de 10 microgrammes.
Les microparticules sont reconnues comme cancérigènes et ont de nombreuses conséquences sur la santé. Elles favorisent l'asthme, les infections ORL, les rhumes et grippes etc.
Le principal facteur de pollution de l'air est la circulation automobile qui émet 85% des microparticules présentes dans l'air que nous respirons. C'est pour cette raison que les médecins de l'Association France Environnement ont choisi la ville d'Aix-en-Provence, régulièrement classée dans le palmarès des villes les plus polluées de France.

Marlène Andrezo

VOIR AUSSI

Quel est le profil-type d'un émetteur de CO2 ?
La pollution réduit l’espérance de vie en Europe
L'asthme du nourrisson
Une journée pour comprendre les allergies respiratoires