Cancer : vers un meilleur dépistage grâce à l'ADN ?

Cancer : vers un meilleur dépistage grâce à l'ADN ?
Cancer : vers un meilleur dépistage grâce à l'ADN ?
D'après des biologistes, il serait bientôt possible de dépister un cancer grâce à une prise de sang, d’urine ou d’un autre fluide de l’organisme. Une technique par fluorescence qui permettrait de détecter des traces d’ADN touché par une tumeur.
A lire aussi

Une étude menée par des chercheurs de l’Inserm, le CNRS et des Universités Paris Descartes et Strasbourg a mis au point une technique qui permettrait de dépister un cancer, en analysant les fluides biologiques de l’homme, tels que le sang ou l’urine. La méthode consisterait à réaliser des analyses moléculaires ultrasensibles dans des gouttelettes microscopiques.
« Prélevé, le gène est amplifié et analysé par laser afin de mettre en perspective, selon un code couleur, s'il est ou non porteur de la maladie », explique Valérie Taly, une des chercheuses du CNRS à Strasbourg. Jusqu’ici la technique a été testée avec succès sur des gènes impliqués dans les cancers du côlon et du poumon. Une aide précieuse dans la lutte contre le cancer qui permettrait de détecter la maladie au plus tôt et d’établir un traitement adapté afin d’éviter les récidives. En cas de validation, la technique sera pratiquée à l'hôpital Georges Pompidou à Paris dans quelques années. La généralisation à tous les établissements français est espérée d'ici une dizaine d'années.

(Source : Francesoir.fr)

Charlotte Charbonnier

VOIR AUSSI


Cancer de la peau : Faites-vous dépister !
Travailler assis nuit à la santé
Cancer : une campagne pour changer de regard sur la maladie