La vaccination généralisée pourrait sauver 6,4 millions d'enfants

 La vaccination généralisée pourrait sauver 6,4 millions d'enfants
La vaccination généralisée pourrait sauver 6,4 millions d'enfants
Selon plusieurs études américaines publiées aujourd'hui, généraliser la vaccination dans 72 pays en voie de développement pourrait sauver 6,4 millions d'enfants en 10 ans. Une campagne qui s'avère difficile sans le financement de donateurs internationaux et des nations elles-mêmes.
A lire aussi

Deux études effectuées par l’Université Johns Hopkins à Baltimore rendues publiques aujourd’hui, révèlent qu’étendre la vaccination dans 72 pays en voie de développement pourrait sauver 6,4 millions d'enfants en dix ans, tout en évitant 151 milliards de coûts de traitement et de perte de productivité. Des chiffres de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) démontrent que 2,4 millions d’enfants meurent chaque année de maladies évitables par la vaccination, telles que la pneumonie, la méningite, la diphtérie, la coqueluche et la rougeole.
« Les décideurs politiques aux niveaux national et international peuvent s'appuyer sur ces résultats pour se faire une idée plus complète du retour sur investissement d'un élargissement de la vaccination infantile », a affirmé Meghan Stack, principale auteure de ces travaux précisant que la valeur des vies sauvées représente 231 milliards de dollars. « Mais sans une aide majeure de donateurs internationaux, les pays les plus pauvres auront le plus grand mal à payer les coûts d'une immunisation de tous leurs enfants avec ces vaccins », souligne Helen Saxenian, du Results for Development Institute et principale auteure d’une troisième étude. Les chercheurs ont calculé que les nations les plus modestes pourraient payer une part du coût des vaccins, soit environ 0,20 dollar la dose.
Quant à la fondation de Bill et Melinda Gates, elle a annoncé en 2010 un engagement de dix milliards de dollars pour la décennie en cours pour étendre la vaccination infantile dans les pays pauvres.

(Source : AFP)

Charlotte Charbonnier


VOIR AUSSI

Vaccins : double dose contre l’épidémie de rougeole
Pour ou contre la vaccination des enfants ?
La semaine européenne de la vaccination commence aujourd'hui
Grippe A : se vacciner ou pas ?