Ne pas petit-déjeuner incite à manger gras

Ne pas petit-déjeuner incite à manger gras
Ne pas petit-déjeuner incite à manger gras
Négliger le repas du matin peut mener à une alimentation bien plus chargée en gras que d'ordinaire. C'est la conclusion formulée suite à une étude réalisée par des chercheurs britanniques.
A lire aussi


Le Guardian a publié les résultats d’une étude menée par des neuroscientifiques britanniques autour du petit-déjeuner. L’absence de « breakfast » pousserait inconsciemment à prendre un repas bien plus gras à midi. Effectuée à l’Imperial College de Londres, l’étude a réuni 21 participants, divisés en deux groupes. Les chercheurs ont ensuite observé l’activité de leur cerveau face à des photos d’aliments.

Un seul des deux groupes a pu prendre un petit-déjeuner. Il s’est avéré que le cortex orbito-frontal des cerveaux des personnes à jeun s’excitait à la vue de plats gras comme la pizza ou sucrés comme le chocolat. Lors du déjeuner, ce groupe à jeun a mangé 20% plus que le second panel, déjà rassasié. Selon Tony Goldstone, un des auteurs de l’étude, il s’agit d’une réaction normale : «  Si vous êtes en carence énergétique, vous n’allez pas perdre votre temps à chercher à vous nourrir de laitue ».

Salima Bahia

Crédit photo : Hemera

VOIR AUSSI

Anses : la composition nutritionnelle de 1 440 aliments décortiquée en ligne
Les Français mangent plus gras que les Américains
Obésité : les Anglais sont les plus touchés d’Europe