Manger en famille est bon pour la santé des enfants

Manger en famille est bon pour la santé des enfants
Manger en famille est bon pour la santé des enfants
Manger la même nourriture que leurs parents encourage les enfants à mieux manger. Ceux qui partagent des repas en famille auraient un meilleur régime alimentaire que les autres et seraient moins difficiles, d'après Valeria Skafida, médecin écossais spécialisée dans la nutrition des enfants.
A lire aussi


Les parents ne devraient pas accorder à leurs enfants un régime différent du leur : c’est le message de Valeria Skafida, qui déplore l’augmentation de « menus enfants » dans les restaurants ou de plats préparés qui ciblent les enfants. Selon cette chercheuse du Centre for Population Health Sciences à l’université d’Édimbourg, les enfants qui consomment les mêmes aliments que leurs parents auraient une alimentation plus équilibrée et saine que les enfants ayant un régime spécial. En plus d’être moins difficiles, ils auraient également en grandissant de meilleures habitudes alimentaires.

Les menus enfants provoquent des carences

Valeria Skafida pointe du doigt les plats tout-prêts pour enfants, qui ont un succès grandissant en Grande Bretagne. Ils manquent de nutriments clefs, et n’encouragent pas les enfants à développer des goûts diversifiés. Offrir à ses enfants une alimentation spéciale aurait tendance à les « abrutir » culinairement parlant. Colin Michie, membre du Royal College of Paediatrics et du Child Health’s Nutrition Committee, déplore également la différenciation entre alimentation pour enfants et alimentation pour adultes, en valorisant au passage l’éducation française dans les colonnes du Guardian : « Si les enfants mangeaient ce que mangent leur parents, en partageant un repas autour d’une même table comme les Français, nous n’aurions pas de tels problèmes de carences en fer ». En plus du manque de fer, le médecin dénonce également des carences en vitamine D et en zinc.

Pour une alimentation saine et des goûts variés

La solution préconisée ? Refuser de faire des repas différents pour les enfants, et s’asseoir ensemble pour partager un repas. Les médecins y voient une manière pour les enfants de développer un comportement alimentaire sain et des goûts variés. Valeria Skafida explique : « Je ne veux pas stigmatiser les parents, c’est difficile pour eux. Les enfants sont difficiles et exigeants avec la nourriture à un certain âge ». La situation peut devenir inextricable, et pousser les parents à baisser les bras. Malheureusement, « les aliments les plus acceptés ne sont en général pas les mieux placés sur la liste des aliments les plus nutritifs ».

Victoria Houssay


VOIR AUSSI

Obésité infantile : le comportement alimentaire n'explique pas tout
Diversification alimentaire : comment faire manger de tout à mon enfant ?
Les enfants qui mangent gras et sucré sont-ils plus bêtes ?