Le petit-déjeuner n'est pas indispensable selon certains nutritionnistes

Le petit-déjeuner n'est pas indispensable selon certains nutritionnistes
Le petit-déjeuner n'est pas indispensable selon certains nutritionnistes
Le petit déjeuner est-il réellement le repas le plus important de la journée ? Deux récentes études dont « Le Parisien » se fait l’écho répondent par la négative. Un débat qui divise les nutritionnistes.
A lire aussi


On nous le répète depuis notre plus tendre enfance : « il est très important de manger le matin. Le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée ». Pourtant, aujourd'hui, 30% des adultes se rendent à leur bureau le ventre vide. Quant aux enfants, ils sont 12% dans ce cas. S'exposent-ils à des carences en sautant le petit-déjeuner ? Sont-ils plus susceptibles d'avoir des problèmes de poids ? Contre toute attente, deux récentes études, britanniques et américaines, publiées dans The American Journal Of Clinical Nutrition, affirment que faire l'impasse sur le petit déjeuner n'est finalement pas si grave que l'on voudrait nous le faire croire. Les conclusions de ces recherches, dont Le Parisien se fait l'écho, affirment en effet que le petit déjeuner « n'aurait pas d'impact sur la prise de poids » d'une part, mais aussi « qu'il ne changerait rien ou pas grand-chose sur le taux de cholestérol ou encore le taux de sucre dans le sang » d'autre part.

Les nutritionnistes divisés sur le sujet

Un point de vue que partage l'auteur de l'ouvrage La Vérité sur nos aliments, le nutritionniste Jean-Michel Cohen. « Aucune donnée scientifique ne prouve que le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée. C'est une idée reçue. Vous faites comme vous voulez », tranche-t-il. Et d'ajouter : « Je ne dis pas qu'il faut le supprimer à un enfant qui a l'habitude de le prendre. C'est dans ce cas-là qu'il aurait de moins bonnes performances intellectuelles par exemple. Toutefois, s'il n'a pas faim le matin, ne le forcez pas ».

>> Sauter le petit-déjeuner : pourquoi c'est une fausse bonne idée <<

Mais Laurence Plumey, nutritionniste elle aussi, a une autre théorie. Elle considère que le petit déjeuner permet non seulement de faire le plein de glucide après une nuit de jeûne et de couvrir un quart de nos besoins nutritionnels journaliers. « C'est physiologiquement important. Votre enfant n'a pas mangé depuis la veille au soir et il faudrait qu'il attende encore le déjeuner. C'est dommage de voir ce doute planer sur l'intérêt de ce repas qui permet aussi d'être mieux concentré et d'avoir une meilleure capacité de mémorisation », déplore-t-elle. Finalement, le débat sur l'importance du petit-déjeuner est loin d'être clos.

Plus d'actu sur : Nutrition et enfants

Accusés de malnutrition, des parents végétaliens perdent la garde de leur fils
Une maman transforme le repas de ses enfants en oeuvre d'art - photos
Alimentation des enfants : les parents préfèrent le "fait maison"