Détresse psychologique : 11 % des jeunes Français concernés

Détresse psychologique : 11 % des jeunes Français concernés
Détresse psychologique : 11 % des jeunes Français concernés
11 % des jeunes Français se disent victimes de détresse psychologique. Pourtant, par peur d’être cataloguée, la grande majorité ne consulte ni psychiatre ni psychologue. La Fondation Pierre Deniker tire la sonnette d’alarme…
A lire aussi

Les jeunes en formation ne se portent pas bien ! Lycéens, étudiants ou apprentis : un sur deux rencontre des difficultés d’ordre psychologique. C’est le résultat d’un sondage Opinion Way réalisé pour la Fondation Pierre Deniker qui œuvre dans la recherche et la prévention en matière de santé mentale.

Menée auprès de 1 217 jeunes âgés de 18 à 25 ans, l’enquête révèle que 9 % d’entre eux évoquent des problèmes qui pourraient relever du diagnostic psychopathologique, tandis que 7 % manifestent des signes de dépression. Pourtant, par peur d’un catalogage excessif, la grande majorité n’a eu recours à aucun psychologue ou psychiatre.

Afin de proposer à ces jeunes une solution adaptée à leur problème, la Fondation Pierre Deniker vient de lancer le programme « Bien dans ses études, bien dans sa vie ». Par ailleurs, une grande campagne d’information sera menée au printemps prochain. Son but sera de sensibiliser aussi bien le public que les professionnels de santé.

Marie-Laure Makouke

VOIR AUSSI

Déprime ou dépression : un temps pour s'écouter

Ados et addictions : quel rôle pour les parents ?

Quand les parents parlent des ados