Le stress, un facteur de risque plus important pour le cœur des femmes

Le stress, un facteur de risque plus important pour le cœur des femmes
Le stress, un facteur de risque plus important pour le cœur des femmes
Les maladies coronariennes représentent une importante cause de décès en France. Toutefois, elles ne frappent pas de la même manière les hommes et les femmes. Si les hommes sont plus touchés par les accidents cardiaques, les femmes risquent plus d'avoir des symptômes de malaise cardiaque après une forte émotion.
A lire aussi


Les chercheurs américains de la faculté de médecine de Pennsylvanie ont fait une découverte : le débit sanguin dans les artères coronaires augmente chez les hommes soumis à un stress et reste stable chez les femmes. Ces résultats montrent que le cœur des femmes serait plus fragile quand elles subissent une émotion intense. Les femmes risquent donc plus de ressentir des symptômes de malaise cardiaque quand elles connaissent des états de stress.
Les chercheurs ont mené une expérience auprès de 17 hommes et femmes en bonne santé. Ils ont fait subir aux cobayes des séries de calcul mental et de questions pour aggraver leur stress. Ils ont ainsi pu mesurer le rythme cardiaque et la tension artérielle des candidats ainsi que la « conductance » des artères coronaires qui alimentent le cœur en sang oxygéné. Résultat : le rythme cardiaque et la pression sanguine ont augmenté dans les mêmes proportions chez les hommes que chez les femmes. Mais alors que les hommes bénéficient d’une meilleure irrigation cardiaque,  pour les femmes la conductance des artères est restée inchangée. « Cela permet de comprendre pourquoi les femmes réagissent moins bien, sur le plan cardiaque, à des événements stressants comme la perte d'un époux », a remarqué le responsable de ce travail présenté au Congrès de biologie expérimentale qui s'est déroulé la semaine dernière en Californie.
L’étude a été portée sur un faible échantillon de personne mais elle permet d’ouvrir une piste de réflexion. Et surtout elle montre de manière générale que le stress a des effets négatifs sur la santé.

Sarah Jumel

Source : Le Figaro.fr
Crédit photo : Ingram Publishing

VOIR AUSSI

Mamans cardiaques : plus de chances d'avoir une fille
Parcours du Cœur 2012 : du sport pour faire reculer les maladies cardiovasculaires
Tabac, stress et pilule : un cocktail explosif pour le cœur des femmes