Cancer du sein : l'UE autorise le médicament Afinitor

Cancer du sein : l'UE autorise le médicament Afinitor
Cancer du sein : l'UE autorise le médicament Afinitor
L'Afinitor, du laboratoire pharmaceutique Novartis, va désormais faire partie des traitements conseillés en cas de cancer du sein, pour les femmes post-ménopausées qui ont un récepteur hormonal positif (HR+) au stade avancé de la maladie. Le médicament permet de doubler la période de survie sans progression du cancer de 3,2 à 7,8 mois, en complément d'un médicament déjà existant, l'Exemestane.
A lire aussi
Cancer de la peau : le nouveau médicament Erivedge autorisé par l'UE
maladies
Cancer de la peau : le nouveau médicament Erivedge...


Novartis a annoncé la nouvelle lundi dernier : la Commission européenne a autorisé l’Afinitor, un médicament pour traiter le cancer du sein, quelques jours seulement après l’approbation de la FDA (l’Agence américaine des médicaments). Son utilisation est très réglementée aux Etats-Unis comme en Europe : l’Afinitor sera prescrit avec l’Exemestane, pour permettre de doubler la période de survie sans progression de la maladie de 3,2 à 7,8 mois. De plus, il n’est autorisé que pour les cancers du sein HR+ au stade avancé pour les femmes post-ménopausées, la forme la plus courante de la maladie, qui touche quelque 220 000 femmes dans le monde chaque année.

Ce nouveau traitement, composé de l’Afinitor et de l’Exemestane, a en premier lieu été testé auprès de 724 patientes dans une étude clinique dite de phase III, chapeautée par le laboratoire Novartis. José Baselga, du Massachusetts General Hospital, l’un des co-auteurs de l’étude, est arrivé à la conclusion qu'« en renforçant la thérapie endocrinienne, Afinitor rallonge significativement la période sans progression de la tumeur des femmes atteintes d'un cancer du sein avancé à récepteur hormonal positif. »

Laure Gamaury

(Source : TV5.org)
Crédit photo : Comstock

VOIR AUSSI

Cancer du sein : plus de 2,4 millions de Françaises se sont fait dépister en 2011
Cancer du sein : expérimentation d'une technique de dépistage par le sang
Cancer du sein : le travail de nuit incriminé