Médicaments dangereux et inutiles : la nouvelle liste noire de "Prescrire"

Médicaments dangereux et inutiles : la nouvelle liste noire de "Prescrire"
Médicaments dangereux et inutiles : la nouvelle liste noire de "Prescrire"
Motilium, Ketum, antidépresseurs : une nouvelle liste noire de médicaments à proscrire paraît dans la revue médicale indépendante « Prescrire » de février. L'équipe professionnelle du magazine met en garde patients et soignants contre ces médicaments autorisés par les autorités sanitaires mais jugés « plus dangereux qu'utiles ».
A lire aussi


« Pour mieux soigner – des médicaments à écarter » : tel est le titre du dossier spécial de la revue mensuelle indépendante « Prescrire ». Le magazine a dévoilé jeudi 31 janvier son dernier numéro dans lequel figure une liste noire des médicaments. En préambule, le magazine affirme que « de nombreux médicaments sont utilisés alors qu'ils sont plus dangereux qu'utiles ». La liste a été établie à partir des analyses faites entre 2010 et 2012 par les équipes de la revue. 

L'édito rappelle la responsabilité des autorités dans les multiples affaires sanitaires qui font la Une des médias, avec le très récent scandale du Mediator et actuellement la mise en cause des pilules de dernière génération et de l'anti-acnéique prescrit depuis 25 ans comme contraceptif, Diane 35.

Des risques sanitaires disproportionnés

Neurologie, cancérologie, dermatologie, gynécologie, psychiatrie… Aucun secteur de la médecine n’est épargné. Sur cette liste, on trouve notamment plusieurs vasodilatateurs et antihypertenseurs utilisés dans les soins en cardiologie, des antihistaminiques qui traitent les problèmes allergiques, le Motilium, un neuroleptique prescrit en cas de nausées et de vomissements, des psychotropes et des antidépresseurs, deux médicaments utilisés pour le sevrage tabagique ou encore le Ketum, ce gel utilisé pour soulager des douleurs musculaires locales.

« Certains sont nouveaux, d'autres sont plus ou moins anciens mais encore autorisés, disponibles et promus », rappelle « Prescrire », qui précise bien que les risques sanitaires de ces médicaments sont « disproportionnés par rapport aux bénéfices qu'ils apportent » ou, pour les nouveaux récemment mis sur le marché, que la « balance bénéfices-risques s’avère moins favorable que celle de médicaments plus anciens ».

Découvrez la liste complète des médicaments jugés plus dangereux qu'tiles par la revue Prescrire

VOIR AUSSI

Diane 35, Mediator : ces médicaments dangereux détournés de leur usage d'origine
Mediator : les dossiers rejetés en masse, un scandale dans le scandale?
Médicaments dangereux : alerte aux antirhume
Médicament dangereux : alerte sur Cilazapril Teva contre l’hypertension