Et si manger de la merde était le nouveau cool ?