Rebondissement pour le dossier Petroplus

Rebondissement pour le dossier Petroplus
Rebondissement pour le dossier Petroplus
Dans cette photo : Antonio Banderas
Depuis plusieurs jours on nous avait annoncé la faillite de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne, en Seine-Maritime. Mais maintenant il s’avère que l’enquête change de cap et que le dossier soit une faillite frauduleuse.
A lire aussi

Le parquet de Nanterre prend en charge ce dossier car Petroplus-France après une enquête préliminaire aurait été amputé d'une centaine de millions d'euros. Les comptes bancaires de Petroplus-France sont actuellement épluchés au siège à La Défense (Paris) ainsi qu’à la Deutsche Bank où elle a ses comptes.

La brigade financière de la police judiciaire de Paris a procédé à deux perquisitions mercredi matin. Les premiers concernés dans ce domaine sont les salariés qui ne se montrent pas étonnés à l'annonce de cette nouvelle ayant constaté des irrégularités. L'intersyndicale de la raffinerie concernée soutient les salariés car le groupe suisse Petroplus a demandé à mettre en faillite ses filiales de France et d’Allemagne.

Tout ceci arrive après que Philippe Courroye, procureur à Nanterre, se penche sur le dossier. Il y avait eu redressement judiciaire demandé pour six mois pour la raffinerie de Petit-Couronne auprès du tribunal de commerce de Rouen. Un mandataire judiciaire a été désigné pour rechercher toutes les solutions afin de relancer l'activité car le groupe mettrait à mal plus de 2000 emplois en France. La raffinerie Normande est à l'arrêt depuis début janvier elle emploie 550 personnes en Seine-Maritime, les pouvoir publiques soupçonnent les dirigeants d’avoir créé leur insolvabilité.

Crédit : Le Point

VOIR AUSSI

Pétrole: l'approvisionnement sera garanti

« Or Noir » : Antonio Banderas et les princes du pétrole - vidéo

Libye : un accord secret entre le CNT et la France sur le pétrole

De l'or noir découvert au large de la Guyane