Lizzie Velasquez : la femme la plus moche du monde répond avec humour aux critiques

Lizzie Velasquez : la femme la plus moche du monde répond avec humour aux critiques
Lizzie Velasquez : la femme la plus moche du monde répond avec humour aux critiques
Celle qui a été élue « femme la plus laide du monde », ne manque pas d’un certain sens de l’humour. Lizzie Velásquez est devenue une véritable star outre-Atlantique, et cela en ne se prenant pas au sérieux et en sachant rire de son handicap. Une belle leçon de vie.
A lire aussi
#Paietoncliché : oui, les femmes vont aussi prendre leur pied devant la Coupe du monde
News essentielles
#Paietoncliché : oui, les femmes vont aussi prendre leur...

Lizzie Velásquez n’est pas une femme comme les autres. Atteinte d’une maladie très rare (trois personnes seulement seraient touchées par ce syndrome), la jeune femme de 25 ans a été élue « Femme la plus moche du monde ». Un titre qui ne semble pas la décourager le moins du monde et dont elle a décidé de tirer parti. Véritable star outre-Atlantique, Lizzie Velásquez est devenue auteur et conférencière et n’hésite pas à rire de son handicap et des critique qu’il suscite partout où elle va.

Lors du TEDx Austin Women, Lizzie Velásquez n’a pas hésité à monter sur scène pour rire d’elle-même et expliquer à un public sous le charme pourquoi sa maladie avait aussi des avantages. C’est ainsi que l’on apprend que la jeune femme peut manger ce que bon lui chante sans prendre le moindre gramme (elle pèse 27kg pour 1m57) et qu’elle voulait plus jeune devenir l’égérie d’une marque de régime !

Lizzie Velásquez revient aussi sur les moments plus difficiles de sa vie. Avant sa naissance, les médecins avaient annoncé aux parents de Lizzie qu’elle ne pourrait jamais parler, ni même penser par elle-même. Mais ses parents ont décidé de ne pas prendre cela en compte et de donner sa chance à la fillette qui est particulièrement fière d’eux. Lizzie Velásquez explique aussi qu’elle a été élevée totalement comme les autres enfants, tant et si bien qu’elle ne voyait pas la différence entre elle et les autres enfants.

Ci-dessous, vous pouvez découvrir dans son intégralité l’intervention de Lizzie Velásquez, un discours très inspirant qui montre que les différences peuvent aussi être de véritables forces.