Open d'Australie 2014 : une chaleur trop importante pour les joueurs

Open d'Australie 2014 : une chaleur trop importante pour les joueurs
Open d'Australie 2014 : une chaleur trop importante pour les joueurs
Dans cette photo : Kristina Mladenovic
L’Australie est touchée ces temps-ci par une forte vague de chaleur. Une canicule qui apparaît au mauvais moment handicapant fortement les joueurs de tennis.
A lire aussi


L’Australie accueille un peu trop chaleureusement les joueurs de l’Open d’Australie 2014

L’Open d’Australie se tient en ce moment du lundi 13 janvier au 26 janvier. Deux semaines de compétition et aussi deux semaines de combat contre une chaleur étouffante. Les matchs sont souvent interrompus pour que les joueurs puissent se reposer et se désaltérer. Mais malgré ça, certains joueurs s’insurgent contre ces conditions de jeux « pas humaines », à l'instar de la joueuse Kristina Mladenovic qui écrit sur Twitter : « 43 degrés un vent brûlant et les matchs se jouent #ausopen Difficile d’être dans son état normal #dangereux #sante #pashumain ».


De nombreux abandons et des malaises

Jouer sous 40°C laisse des séquelles voire pousse à l’abandon ou au malaise. Le joueur de tennis Canadien de 29 ans Frank Dancevic s’est écroulé lors de sa deuxième manche contre Benoît Plaire. Le Français a d’ailleurs battu son adversaire fortement affaiblit par la chaleur. Un ramasseur de balles a aussi été victime d’un malaise. A cela s’ajoute l’abandon de huit joueurs dont sept chez les hommes.


La recette miracle de l’Open d’Australie, c’est la rapidité pour ne pas brûler

Aussi brûlante soit-elle, la balle est dans le camp des Français. Hier, Jo-Wilfried Tsonga a enflammé le court et  s’est imposé en trois sets face à l’italien Filipo Voalndri en 1h50. Il explique : « [la chaleur] me brûlait les pieds, j'avais impression de marcher sur des cendres" et ajoute en blaguant « Avec deux œufs, je vous faisais une petite omelette tranquille pour le p'tit déj ! ». Richard Gasquet quant à lui malgré une foulure au niveau de la cheville la semaine dernière a gagné haut la main son match malgré des débuts difficiles. Se sont qualifiés aussi : Stéphane Robert, Vincent Millot, Alizé Cornet, Gilles Simon et Gaël Monfils, qui a eu l’avantage de jouer en fin de soirée et donc d’échapper à la canicule. Les Français s’en sortent très bien malgré des conditions de jeu plus que difficiles, on espère que le temps finira par s’adoucir et que les victoires aux couleurs bleu blanc rouge pleuvront à flot !

Nour Khuja