Stromae parle de ses névroses : "je ne sais pas faire de choix"

Stromae parle de ses névroses : "je ne sais pas faire de choix"
Stromae parle de ses névroses : "je ne sais pas faire de choix"
Inconnu du public il y a à peine trois ans, le chanteur Stromae connaît aujourd'hui un succès fulgurant. Dans un entretien fleuve à Psychologies Magazine, l'artiste belge revient sur son parcours et confie ses peurs.
A lire aussi


« Ma grosse crainte, c'est le passage à l'âge adulte ». Cet aveu, c’est le chanteur belge Stromae qui le fait dans un long entretien à Psychologies Magazine. Malgré le succès qu’il rencontre depuis 2010 et son album Cheese, l’artiste conserve ses névroses et ses peurs, et n’hésite pas à en parler dans cette interview. « Ne rien choisir, c'est ne rien faire de sa vie, c'est rester un adolescent attardé. Or je ne sais pas faire de choix. Je préfère ne pas choisir et que cela ne débouche sur rien parce que je n'ai pas réussi à trancher, plutôt que de décevoir. Au final c'est la même chose, sauf que je n'ai pas la responsabilité de ce choix », confie-t-il au magazine.

>> Stromae : les petits secrets du roi des charts <<

Peur de rester au stade de l’adolescence ? Cela ne l’empêche pas pour le moment de toucher le cœur du public, un succès qu’il s’explique avant tout par le contenu des textes qu’il écrit. « Sous des airs hyperniais, colorés, avec des hautes chaussettes et un sac à dos, je raconte des choses de la vraie vie », analyse-t-il. Reste qu’il tient à le préciser : « Je joue des personnages. Je parle de ma mère qui a le cancer du sein, du poumon de mon père, mais tout cela est faux… Ce n'est pas autobiographique ».
Enfin, Stromae aborde avec discrétion le sujet du couple et de l’amour. « C'est parce qu'on est imparfaits qu'on s'aime, qu'on arrive à vivre ensemble. Sinon, on s'ennuierait et ce serait complètement plat », confie l’artiste, qui est en couple avec Coralie Barbier, sa styliste originaire de Namur.