Nathalie Péchalat flingue Philippe Candeloro

Nathalie Péchalat flingue Philippe Candeloro
Nathalie Péchalat flingue Philippe Candeloro
Dans cette photo : Nathalie Péchalat
Nathalie Péchalat n’est pas fan de Philippe Candeloro qui parle trop pendant les programmes de patinage artistique. Un manque de respect vis-à-vis des patineurs, estime l’ex-sportive.
A lire aussi


Après avoir fait une belle saison dans « Danse avec les stars » (elle s’est inclinée en finale face à Rayane Bensetti), Nathalie Péchalat revient au patinage artistique. Elle est désormais consultante pour Eurosport. Et la compagne de Jean Dujardin ne compte pas faire du Philippe Candeloro (consultant vedette du patinage artistique sur France télévisions et macho en puissance très versé dans les blagues graveleuses et les remarques sur le physique. « J’essaie de répondre aux attentes du public, c’est-à-dire de me taire pendant les performances… Quand on commente trop, ça casse un peu le programme », a expliqué l’ex-patineuse à L’Équipe.

Candeloro n'a pas le bon timing sur les histoires de petites culottes

La belle n’a en tout cas pas caché son manque d’engouement pour la méthode Candeloro : « On va dire qu’il a son style, a-t-elle dit en souriant, mais les téléspectateurs d’Eurosport ne sont pas les mêmes que ceux de France télévisions, ce sont des connaisseurs qui ont envie d’apprécier les performances… Et ils n’ont pas envie d’entendre des choses qui n’ont strictement rien à voir avec le patinage. Je lui disais à Philippe: ''Mais tais-toi! Raconte tes histoires de petite culotte quand il n’y a rien à commenter!''. Je trouve ça un peu irrespectueux vis-à-vis des patineurs », a-t-elle ajouté.

Interrogée sur les propos machistes de Candeloro, Nathalie Péchalat a cependant avoué que « ça ne la dérangeait pas ». « C’est juste une question de timing », a expliqué la nouvelle consultante. Bref, Philippe Candeloro peut continuer à faire des remarques sexistes mais PAS pendant les prestations des patineurs.

>> Philippe Candeloro ne connaît pas le mot sexisme <<

Dans l'actu