Crise : 52% des femmes prêtes à faire des efforts pour redresser les comptes publics

Crise : 52% des femmes prêtes à faire des efforts pour redresser les comptes publics
Crise : 52% des femmes prêtes à faire des efforts pour redresser les comptes publics
Dans cette photo : François Hollande
Un peu plus de la moitié des Français se déclarent encore prêts à mettre la main à la poche pour redresser les comptes publics : parmi eux, seules 52% des femmes contre 56% des hommes. Une disparité faible selon le sexe des interrogés mais forte selon les catégories socio-professionnelles et le positionnement politique.
A lire aussi


54% des Français mais seulement 52% des femmes interrogées (et 56% des hommes)  sont prêts à concéder de nouveaux efforts pour redresser les comptes du pays. Un taux en forte baisse : en juillet, lors du dernier sondage, 67% des Français se déclaraient disposés à suivre les réformes fiscales proposées par le gouvernement. C’est l’institut Ifop, en partenariat avec le JDD, qui a procédé au sondage de la population selon la méthode des quotas via un questionnaire en ligne. D’après ses conclusions, c’est dans la catégorie des actifs que la chute est la plus importante, les retraités sont eux les plus volontaires.

Retournement de situation depuis l’été

Alors qu'en juillet, toutes les catégories de population acceptaient de faire des efforts supplémentaires pour enrayer la crise de la dette publique française,  en fin d’année, seuls les retraités résistent puisque ils sont encore 63% à se déclarer pour. En revanche, les cadres et professions libérales ne sont plus que 54%, en chute de 28 points par rapport à l’été. Les professions intermédiaires et les employés passent sous la barre des 50% avec 48% soit respectivement 18 et 16 points de moins. Les ouvriers sont 41% à accepter des efforts, contre 57% en juillet.

Le sondage de l'Ifop donne également des résultats par positionnement politique : 63% des sympathisants de gauche (moins 14 points), 60% des sympathisants de l'UMP (moins 6 points) et 33% des sympathisants du FN (moins onze points) sont encore prêts à faire des efforts pour redresser les comptes publics. Ils sont encore 70% parmi les électeurs ayant voté Hollande, 41% pour les pro-Mélenchon, 60% en faveur de Bayrou, 58% parmi les sarkozystes et 34% parmi les lepénistes.

Télécharger le sondage complet de l’Ifop/JDD
(pdf)

Crédit photo : iStockphoto

VOIR AUSSI

Finances publiques : la Cour des comptes dévoile son rapport
François Hollande : les 5 points à retenir de son intervention sur TF1
Salaires : augmentation de 3% prévue en France en 2013
Shopping : crise oblige, les Françaises ont revu leur budget vêtements à la baisse