Comment éviter le gaspillage alimentaire ?

Comment éviter le gaspillage alimentaire ?
Comment éviter le gaspillage alimentaire ?

Chaque Français gaspille en moyenne 20 kilos de nourriture par an. Pourquoi gâchons-nous autant d’aliments ? Bien souvent, nous gérons mal nos stocks et les dates de péremption des produits. Emmanuelle Jary, journaliste et ethnologue en cuisine, auteure de « Délicieux petits restes » (éd. Solar), nous donne quelques conseils pour éviter ce gaspillage, des gestes simples à adopter, du supermarché à la maison.

A lire aussi


AU SUPERMARCHÉ

Eviter le gaspillage commence par bien savoir acheter.
Préparez une liste de courses avant de vous rendre au supermarché, pour éviter les achats compulsifs. Préparez les menus pour la semaine en incluant les soirées « restes ».
Achetez des quantités adaptées au nombre de personnes dans votre foyer pour mieux gérer vos stocks. Evitez d'acheter les promotions « un acheté = un offert » qui vous font consommer plus qu'à votre habitude.
Faites les courses plusieurs fois par semaine dans votre quartier pour acheter juste ce dont vous avez besoin. Cela vous coûtera peut-être un peu plus cher, mais si vous n'êtes pas convaincues, notez sur un calepin la valeur marchande de chaque produit non consommé et jeté directement à la poubelle, vous verrez la différence.
Vérifiez les dates limites de consommation : évitez de choisir des produits avec des dates de péremption trop justes, qui vous forceront à consommer vite vos aliments.

A LA MAISON

Consommez en priorité les aliments qui se périment le plus vite et n'hésitez pas à congeler ce qui peut l'être. Attention à ne jamais recongeler un produit décongelé.
Avant de réfrigérer les restes, n'oubliez pas de les laisser refroidir à température ambiante pendant 30 minutes. Ensuite, stockez-les dans un récipient en verre fermé dans le frigo et inscrivez la date d'emballage (idem pour les produits congelés).
Créez des recettes inédites avec vos restes. De nombreux choix s'offrent à vous : une salade de pain rassis, cuisinée comme en Italie ou en Grèce, un bouillon avec les queues et têtes de crevettes agrémenté de quelques herbes ou épices, des crêpes Parmentier avec un reste de purée. Un reste de pot au feu peut devenir un hachis Parmentier, le pain perdu permet de réutiliser du pain rassis...

LES DATES DE PÉREMPTION

Apposées sur tous les produits alimentaires vendus en magasin, les dates de péremption présentent des nuances qui n’ont pas les mêmes conséquences.
La mention « À consommer jusqu’au… » pour les viandes, les œufs, ou encore les plats préparés, signifie qu’il peut être dangereux de consommer le produit après la date indiquée.
La mention « À consommer de préférence avant le… » est attribuée à des produits stables (pain, gâteaux…) qui ne présentent pas de risque sanitaire en cas de dépassement de la date limite. Seuls le goût ou l’aspect peuvent être altérés. Il est donc tout à fait possible de consommer ces aliments après la date indiquée.
A noter qu'une fois le produit ouvert, la date limite de consommation ne s’applique plus. Vous devez impérativement consommer l’aliment sous 48h et veiller à toujours le conserver au frigo dans un récipient hermétique.
Emmanuelle Jary avoue consommer des produits dont la date est dépassée : « s'agissant des yaourts, des oeufs, des conserves, des produits d'épicerie (moutarde, huile, gâteaux, chocolat) on peut largement les consommer plusieurs jours, plusieurs semaines voire plusieurs mois après la date de péremption. »

VÉRIFIER L'ASPECT DES ALIMENTS

Parfois, il arrive que certains produits ne soient plus bons avant même la date de péremption. Il est donc important de bien observer l'aspect, sentir et goûter : passées ces trois étapes, vous pouvez manger.
Il ne faut surtout pas consommer le produit dans les cas suivants :
- les yaourts dont l’opercule est gonflé,
- les conserves dont le couvercle est bombé,
- les produits frais qui ont changé de couleur ou d’aspect,
- les aliments qui ont des traces de moisissures,
- les aliments qui ont une forte odeur.

UNE SECONDE VIE POUR LES PRODUITS PÉRIMÉS

Si vous ne pouvez plus consommer un produit périmé, sachez que certains aliments peuvent trouver une seconde vie en se recyclant en produit d'entretien. Le lait non caillé colle les étiquettes sur les bouteilles de vin, les pots de conserve, et une fois caillé nettoie très bien l'argenterie. L'huile périmée graisse les portes et sert de dissolvant pour décoller des étiquettes. Les pelures de fruits et légumes font du compost. Pour des toilettes propres, versez un yaourt nature périmé sur les parois et nettoyez lendemain. Enfin, la confiture artisanale périmée fait un très bon engrais.

Géraldine Bachmann

« Délicieux petits restes : 90 Recettes futées pour une cuisine débrouille », Emmanuelle Jary et Jean-François Mallet (Editions Solar).

VOIR AUSSI

Un nouveau système pour les dates de péremption bientôt breveté
Gaspillage alimentaire : suppression des dates de péremption en Angleterre
Chaque Français gaspille 20 kilos de nourriture par an
1,3 milliard de tonnes de nourriture gaspillées chaque année
Hausse des prix alimentaires : la Banque mondiale s'alarme
Prochaine flambée des prix alimentaires