Caricatures de Mahomet : peine de prison de sept ans et demi confimée

Caricatures de Mahomet : peine de prison de sept ans et demi confimée
Caricatures de Mahomet : peine de prison de sept ans et demi confimée
La cour d'appel de Monastir, dans l'est de la Tunisie, a confirmé ce lundi la peine de sept ans et demi de prison ferme pour Jabeur Mejri, un Tunisien qui avait publié des caricatures de Mahomet sur sa page Facebook.
A lire aussi


Le verdict a été confirmé ce lundi par la cour d’appel de Monastir, dans l’est de la Tunisie. Jabeur Mejri, un trentenaire condamné en première instance le 28 mars dernier pour avoir publié des caricatures de Mahomet sur sa page Facebook, écope de sept ans et demi de prison. Les juges ont retenu les accusations de « trouble à l’ordre public, préjudice causé à des tiers à travers les réseaux publics de communication et atteinte à la morale ». L’avocat du jeune homme, Me Ahmed Msalmi, n’exclut pas le pourvoi en cassation. « Nous sommes conscients de l’importance du respect de la chose sacrée mais le jugement est particulièrement sévère et n’est pas conforme aux droits de l’Homme », a-t-il déclaré à l’AFP.

Cherchant à excuser les actes de son client au regard de la société tunisienne, l’avocat a invoqué des « conditions sociales à prendre en compte », rappelant que l’accusé a passé les six dernières années au chômage.

Un autre Tunisien, Ghazi Béji, était récemment condamné à la même peine pour sa nouvelle intitulée « L’illusion de l’Islam ». Il est actuellement en fuite en Europe.

Viviane Clermont

Source : AFP

VOIR AUSSI

Tunisie : le patron de Nessma condamné pour la diffusion de Persepolis
Tunisie : le blogueur quitte le gouvernement
Tunisie : censure des sites web à caractère pornographique
Cyber-censure : RSF prime un blog tunisien, la France placée sous surveillance

Plus d'actu sur : Tunisie

Femen Tunisie : Amina Tyler poursuit son combat en blonde - vidéo
Tunisie : les femmes manifestent pour leurs droits et contre la future constitution
Tunisie : la femme est « complémentaire de l'homme » pour l'Assemblée constituante
Dans l'actu