JO de Londres 2012 : La productivité des entreprises est en baisse

JO de Londres 2012 : La productivité des entreprises est en baisse
JO de Londres 2012 : La productivité des entreprises est en baisse
Alors que les Jeux Olympiques de Londres battent leur plein, les entreprises font grise mine. En cause, une perte de productivité due à l'inattention de salariés, plus intéressés par les résultats sportifs que par leurs tâches professionnelles.
A lire aussi
À quand une "liste noire" des entreprises qui ne respectent pas l'égalité femmes-hommes ?
News essentielles
À quand une "liste noire" des entreprises qui ne...


Si les Jeux Olympiques de Londres font le bonheur de France Télévisions, les entreprises ne peuvent pas toutes en dire autant. En cause, le comportement de leurs salariés qui suivent, sans autorisation, les compétitions sur leur poste professionnel et abreuvent de messages et de vidéos les différents réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.).

En effet, les performances de milliers d'athlètes issus de 205 nations peuvent être suivies sur internet, en streaming ou sur les chaînes hertziennes et câblées. A cela s'ajoutent les Smartphones et tablettes qui font aussi office d'écrans aux 5 000 heures de diffusion que comptabiliseraient l'ensemble des disciplines en lice. Reste que ce phénomène absorbe la bande passante des entreprises et nuit à leur productivité. 

Pas étonnant donc que plus d'un salarié sur quatre dans le monde ne soit pas autorisé à regarder les événements sportifs sur ses heures de travail, selon une enquête du spécialiste du recrutement Monster. En Grande-Bretagne, jusqu’à 40% des salariés auraient l’interdiction de suivre les compétitions au bureau. Aux Etats-Unis, ils seraient 35 % dans ce cas, et 30 % en France. Mais alors que seuls 8 % des salariés des différents pays sont prêts à braver les interdictions, les Français se montrent beaucoup plus indisciplinés. Ils sont en effet près de 20 % à s'affranchir de l'interdit patronal.

Dans ce contexte, les entreprises misent donc tout sur les administrateurs réseaux. Ces derniers doivent faire le tri des applications utiles pour l’entreprise et celles qui servent au divertissement des salariés. Plus radicales, certaines sociétés ont installés des firewalls bridant ou bloquant les « applications loisirs ».

VOIR AUSSI
JO de Londres 2012 : combien ça coûte ?

JO de Londres 2012 : combien gagnent les médaillés ?

JO de Londres 2012 : Tcheuméo pleure sur sa médaille de bronze en judo

JO de Londres 2012 : les championnes françaises à l'honneur

Plus d'actu sur : JO de Londres 2012

JO de Londres 2012 : 34 médailles et 7e place pour la France, les femmes ont brillé
JO de Londres 2012 : une facture salée pour la Grande-Bretagne
Cérémonie de clôture des JO de Londres 2012 : revoir en replay streaming
Dans l'actu