Mars One : bientôt un aller simple pour la planète rouge ?

Mars One : bientôt un aller simple pour la planète rouge ?
Mars One : bientôt un aller simple pour la planète rouge ?
Dans cette photo : Barack Obama
La présence sur Mars du robot Curiosity semble faire des envieux. Pour preuve, un ingénieur néerlandais de 35 ans entend envoyer des hommes sur la planète rouge dès 2023. Particularité du projet : il s'agirait d'un aller simple.
A lire aussi


Alors que le robot Curiosity fait ses premiers pas sur Mars, une start-up néerlandaise veut y envoyer des hommes dès 2023 pour un aller simple, bien avant la Nasa et Barack Obama qui ont, eux, lancé le défi d'y envoyer des hommes d'ici 2030.

Et pour cause, pour Bas Lansdorp, ingénieur en mécanique de 35 ans et fondateur de la société Mars One, « la conquête de Mars est l'étape la plus importante de l'histoire de l'humanité ». Le coût du projet que l’ingénieur est bien déterminé à mener à bien malgré le scepticisme des experts est estimé à 6 milliards de dollars, soit 4,78 milliards d'euros. C’est plus de deux fois plus que les 2,5 milliards de dollars de la mission du robot américain Curiosity qui a atterri sur Mars début août.

Cet aller simple pour la planète rouge (un retour étant actuellement impossible d'un point de vue technique, selon Bas Lansdorp) serait en partie financé par une émission de téléréalité. La sélection des astronautes, leur vie quotidienne sur Mars et leur voyage de sept mois devraient en effet faire l'objet d'émissions de télévision. Le fondateur de Mars One en aurait eu l'idée en discutant avec le Néerlandais Paul Römer, un des créateurs de l'émission de téléréalité Big Brother, diffusée pour la première fois aux Pays-Bas en 1999.

Un projet fou mais qui a toutefois quelques soutiens. Ainsi, si certains experts s'interrogent sur l'éthique du projet ou sa faisabilité technique, le Néerlandais Gerard 't Hoofd, prix Nobel de physique 1999, soutient quant à lui la start-up néerlandaise. Il en est d’ailleurs un des ambassadeurs. « De tout temps il y a eu des aventuriers pour se lancer dans des voyages vers l'inconnu, pensez aux vikings qui sont allés en Amérique, à Christophe Colomb », juge-t-il. Toutefois, Bas Lansdorp reste réaliste et a d’ores et déjà reconnu que de nombreux aspects du projet restaient encore à déterminer.

En effet, mieux vaut être prudent car depuis 1960, seule la moitié des missions des grandes agences spatiales en vue de faire atterrir un robot sur Mars ont réussi.

Crédit photo : Comstock

Voir le film d'introduction Mars One :


VOIR AUSSI

Curiosity : des premières images de Mars impressionnantes
Mission Curiosity : la vie a-t-elle existé sur Mars ?
Conquête de Mars : la NASA dévoile son lanceur lourd
NASA : la Lune passée au scanner