Pakistan : Malala Yousafzai, militante de 14 ans, échappe aux talibans

Pakistan : Malala Yousafzai, militante de 14 ans, échappe aux talibans
Pakistan : Malala Yousafzai, militante de 14 ans, échappe aux talibans
Elle dénonçait depuis plusieurs années les violences des talibans dans son pays. Mardi, Malala Yousafzai, une jeune Pakistanaise de 14 ans, a été la cible d'un activiste du Mouvement des talibans du Pakistan. L'adolescente a reçu une balle dans la tête. Opérée mercredi, elle serait désormais hors de danger.
A lire aussi
Pakistan : après Malala, la jeune Hina Kahn, nouvelle cible des talibans
adolescent
Pakistan : après Malala, la jeune Hina Kahn, nouvelle...


A 14 ans, Malala Yousafzai est déjà une icône du militantisme dans son pays. Depuis l’âge de 11 ans, cette jeune Pakistanaise dénonce sur son blog hébergé par la BBC les violences des talibans dans son pays ; entre autres, les assassinats de leurs opposants et les incendies des écoles de filles. Mais si son courage et son « Journal d’une écolière pakistanaise » lui valent d’être distinguée par le gouvernement pakistanais - qui lui remet le Premier prix national pour la paix ainsi qu’une nomination au Prix international pour la paix de la fondation Kids Rights - les talibans, eux, ne voient pas d’un très bon œil cet militante en herbe et ses positions jugées « pro-occidentales ».

« Prise pour cible pour son rôle dans la défense de la laïcité »

En effet, suite à ses actions, la jeune fille était régulièrement menacée : « Nous recevions des lettres pour nous prévenir que Malala devait arrêter ce qu'elle faisait, ou l'issue serait très mauvaise », a indiqué son père, professeur des écoles, à Reuters. Mardi, les talibans ont donc mis leurs menaces à exécution. Alors qu’elle se trouvait dans un bus scolaire en compagnie d’autres jeunes filles, l’adolescente a été la cible des tirs de deux activistes du Mouvement des talibans du Pakistan (TTP), lié à Al-Qaïda. Elle a reçu une balle à l’épaule et une autre en pleine tête.

« Quiconque dirige une campagne contre l’islam et la charia doit être tué », a déclaré après ce crime odieux un porte-parole du TTP. Dans un courriel adressé à l’AFP, l’organisation terroriste explique que Malala a été « prise pour cible pour son rôle de pionnière dans la défense de la laïcité et de la soi-disant modération de l’esprit des Lumières ».

La communauté internationale indignée

Cette attaque a été immédiatement dénoncée par la communauté internationale. Le président des Etats-Unis Barack Obama a ainsi jugé cet acte « barbare » et « lâche », assurant que Washington était prêt à apporter toute l’aide nécessaire, tandis que Ban Ki-Moon, le secrétaire général des Nations Unies, a rédigé une lettre à la famille de Malala, exprimant son soutien et se disant « scandalisé ». Quant à la population locale, elle s’est également mobilisée. Mercredi, des manifestations de soutien à Malala étaient organisées dans le pays, tandis que les députés avaient symboliquement suspendus leurs travaux. Dans un état critique après son intervention chirurgicale mercredi, l’adolescente serait désormais hors de danger.

Crédit photo : nytimes.com

VOIR AUSSI

Pakistan : Shahbaz Bhatti assassiné, Asia Bibi condamnée ?
Asia Bibi, condamnée à mort, emblème des chrétiennes persécutées
Mourir pour vivre à nouveau : itinéraire d’une révoltée

Dans l'actu