Le mariage gay adopté en Grande-Bretagne

Le mariage gay adopté en Grande-Bretagne
Le mariage gay adopté en Grande-Bretagne
Dans cette photo : Elizabeth II
C'est au tour de la Grande-Bretagne de dire oui au mariage gay. Depuis le mardi 16 juillet, les couples homosexuels d'Angleterre et du pays de Galles sont autorisés à s'unir civilement... mais pas avant 2014. Par ailleurs, le texte doit encore recevoir l'assentiment royal de la reine Elizabeth II, prévu pour « mercredi ou jeudi ».
A lire aussi


Le 16 juillet restera dans les annales de la Grande-Bretagne. La loi légalisant le mariage gay a été votée hier par la Chambre des communes, ouvrant ainsi la voie aux premiers mariages homosexuels à partir de 2014, en Angleterre et au pays de Galles.

Dès le lundi 15 juillet au soir, les partisans du mariage homosexuel, habillés de rose, se sont réunis devant le Parlement pour célébrer la validation du texte par la Chambre des Lords (la chambre haute du Parlement), un aval tout symbolique puisque le 21 mai dernier, le texte était approuvé par les députés, à 366 voix contre 161.

La fin d’un parcours semé d’embûches

La validation de la loi n'a pas été une mince affaire. En effet, le vote de mardi a mis un terme à un véritable bras de fer qui opposait une grande partie des députés conservateurs au gouvernement d’union entre les tories (conservateurs) et les libéraux-démocrates.

Les pro-mariage gay voient dans le vote de cette loi le franchissement d'une étape décisive. « Ma vie et celle de beaucoup d'autres sera plus belle aujourd'hui qu'elle ne l'était hier », s'est félicité le Lord travailliste et homosexuel Waheed Alli. Le chef des « lib-dems », le vice-Premier ministre Nick Clegg, a quant à lui déclaré que cette loi allait garantir aux lesbiennes, aux homosexuels et aux bisexuels de se sentir dorénavant « reconnus et valorisés et non pas exclus ».

Le texte doit encore recevoir l'assentiment royal de la reine Elizabeth II, prévu « mercredi ou jeudi », selon un porte-parole du ministère de la Culture, qui supervise le texte.

La loi ne s’appliquera qu’en 2014

Après notamment la France et le Brésil, la Grande-Bretagne devient ainsi le 15e pays à autoriser le mariage gay. Mais les festivités n'auront pas lieu avant 2014 : « Nous espérons voir les premiers mariages homosexuels au milieu de l'année 2014 parce qu'il y a plusieurs problèmes à régler comme les conséquences (de la loi, ndlr) sur les retraites », a déclaré le porte-parole du ministère. Mais il faut aussi que l'administration britannique actualise les systèmes informatique, afin d'enregistrer ces mariages entre personnes du même sexe.

Les couples gay pouvaient déjà adopter

Cette réforme est avant tout symbolique, puisque les couples gay ont déjà les mêmes droits parentaux que les couples hétérosexuels : ils peuvent en effet adopter, avoir recours à la procréation médicalement assistée, ou même faire appel à une mère porteuse (tant que celle-ci n'est pas rémunérée). Depuis 2005, ils peuvent également s'unir dans le cadre d'un partenariat civil. Précisions que la loi ne concerne que l'Angleterre et le pays de Galles, les autres régions du Royaume-Uni que sont l'Écosse et l'Irlande du Nord ont en effet leur propre législation.

Elodie Cohen Solal


VOIR AUSSI

Mariage pour tous : 4 bonnes raisons de dire oui !
Mariage pour tous : les meilleurs slogans
Mariage pour tous : le grand oral de Christiane Taubira en 5 mots-clefs