Les ex-otages du Niger de retour en France en fin de matinée

Les ex-otages du Niger de retour en France en fin de matinée
Les ex-otages du Niger de retour en France en fin de matinée
Dans cette photo : François Hollande
Les quatre ex-otages retenus au Niger depuis le 16 septembre 2010 sont attendus mercredi 30 octobre à Paris en fin de matinée. Le président François Hollande, qui a annoncé hier leur libération, devrait les accueillir à leur arrivée à l'aéroport de Villacoublay (Yvelines).
A lire aussi


L'avion ramenant en France Thierry Dol, Daniel Larribe, Pierre Legrand et Marc Féret, enlevés il y a trois ans sur le site d'Arlit par Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi), a quitté Niamey à 7 heures et devrait atterrir en France avant la mi-journée. Les quatre ex-otages ont embarqué dans l'appareil transportant les ministres français des Affaires étrangères et de la Défense, Laurent Fabius et Jean-Yves Le Drian.

« Fatigués » mais « en bonne forme »

Mardi soir, les quatre Français travaillant pour Areva et une filiale de Vinci, sont arrivés à l'aéroport de Niamey, peu après leur libération. Ils ont été accueillis dans un salon d'honneur de l'aéroport par le président nigérien Mahamadou Issoufou, élément clé dans ce dossier selon l'Élysée.

Avant de prendre la route pour l'Hexagone, les quatre Français ont été fournis en vêtements et ont pu se raser ou tailler l'épaisse barbe qu'ils portaient mardi soir, précise France Inter. Tous sont « fatigués » mais « en bonne forme », ont affirmé mardi Laurent Fabius et Jean-Yves Le Drian, venus rejoindre les quatre hommes à l'aéroport de Niamey.

Pas de rançon versée selon l'Elysée

Mardi après-midi, François Hollande avait annoncé cette libération en marge d'un déplacement à Bratislava. Le Président avait alors chaleureusement remercié son homologue du Niger Mahamadou Issoufou.

Si, comme souvent dans ce type d'affaire, le mystère plane sur les détails des négociations entre les hommes d'Aqmi et les gouvernements français et nigérien, l'Élysée récuse le versement d'une rançon. « Il y a eu une initiative prise par les réseaux du président Issoufou qui a permis une libération sans heurt », a précisé Jean-Yves Le Drian. Les otages « ont été récupérés au nord du Mali par nos propres équipes nigériennes », avait plus tôt déclaré au Parisien le chef de l'État nigérien.

L'annonce de la libération par François Hollande mardi 29 octobre :


Libération des otages français enlevés à Arlit... par elysee


Les premières images des ex-otages français :


Les premières images des ex-otages français... par francetvinfo