Berlusconi : le « Cavaliere » désavoué par les électeurs italiens

Berlusconi : le « Cavaliere » désavoué par les électeurs italiens
Berlusconi : le « Cavaliere » désavoué par les électeurs italiens
Dans cette photo : Silvio Berlusconi
Silvio Berlusconi a connu un revers politique suite aux trois referendums de lundi. Les Italiens n’auraient-ils plus confiance en leur « Cavaliere » ?
A lire aussi

Les Italiens ont été appelés aux urnes afin de donner leur opinion au cours de trois referendums.

Le premier point portait sur le nucléaire. Des lois prévoyaient le retour au nucléaire et le peuple italien se devait de dire si oui ou non il était d’accord avec ces projets de lois.

Le second point portait sur l’ouverture au secteur privé de la gestion et la distribution de l’eau.

Enfin, le dernier point portait sur une certaine immunité qui pourrait être accordée au chef du gouvernement.

57% des Italiens ont exprimé leur opinion et 90% des votants ont fermement indiqué qu’ils n’étaient pas d’accord avec ces trois projets. Ce chiffre jamais atteint prouve que le peuple Italien est inquiet et rejette le « Cavaliere ».

Silvio Berlusconi a admis qu’il avait perdu (il avait déjà subi un revers il y a deux semaines aux élections municipales).

N’oublions pas que le « Cavaliere » est impliqué dans trois scandales et qu’il doit répondre de ses actes dans trois procès différents (pour l’affaire du « RubyGate » notamment) auquel pour le moment il ne se présente pas sous couvert de réunions diplomatiques.

VOIR AUSSI

Les femmes de Silvio Berlusconi : une vision dégradante ?
L'image de la femme dans l'Italie de Berlusconi
Italie : une femme à la tête du plus grand syndicat du pays
Les Italiens, champions de l’infidélité, les Italiennes aussi…
Corrente Rosa combat le sexisme en Italie