Affaire DSK : Cyrus Vance prolonge l'enquête jusqu'au 23 août

Affaire DSK : Cyrus Vance prolonge l'enquête jusqu'au 23 août
Affaire DSK : Cyrus Vance prolonge l'enquête jusqu'au 23 août
Dans cette photo : Dominique Strauss-Kahn
Le procureur de New York Cyrus Vance Jr vient d'annoncer le report de l'audience de Dominique Strauss-Kahn du 1er août au 23 août. Le magistrat veut poursuivre son enquête avant de décider s'il retient les charges qui pèsent contre l'homme politique français ou s'il prononce un non-lieu.
A lire aussi


Nafissatou Diallo, en se confiant à Newsweek et à ABC, aurait-elle ajouté encore à la confusion qui règne dans l’affaire DSK ? Au lendemain de la sortie médiatique de la femme de chambre, le procureur Cyrus Vance Jr a demandé un nouveau report de l’audience de Dominique Strauss Kahn, qui se tiendra donc le 23 août au lieu du 1er. Ajournement accepté aussitôt par les avocats de la défense Maîtres Taylor et Brafman, qui espèrent qu’un non-lieu sera prononcé lors de cette comparution.
Le bureau du procureur a indiqué que l’enquête pénale se poursuivait, et ce délai devrait notamment permettre à Tristane Banon d’être entendue comme témoin à New York. L’avocat de Nafissatou Diallo, Kenneth Thompson, a annoncé pour sa part le dépôt prochain d’une plainte au civil contre DSK, soit pour Nafissatou Diallo, la possibilité de toucher des dommages et intérêts.
La presse américaine analyse ce revirement dans la stratégie de la plaignante comme un aveu de la faiblesse du dossier de l’accusation, depuis que des mensonges et incohérences dans la déposition ont été mis en lumière par le bureau du procureur. D’autant plus que certains faits mentionnés dans la confession de la femme de chambre aux médias contrediraient la version des enquêteurs ou de l’hôpital où elle a été admise après l’agression présumée.

Le procureur Cyrus Vance Jr décidera sans doute le 23 août s’il maintient toutes ou une partie des charges retenues contre DSK, ou s’il prononce un non-lieu. Le 1er juillet dernier l’ancien patron du FMI a été libéré sur parole, mais il reste sous le coup de sept chefs d’accusation dont celui de viol et agression sexuelle, qui pourraient le mener à un procès.

Crédit photo : IMF Photograph/Stephen Jaffe


VOIR AUSSI

Affaire DSK : le récit détaillé et violent de Nafissatou Diallo
Nafissatou Diallo sort du silence : « A cause de lui, on me traite de prostituée »
Affaire DSK : la plaignante aurait menti, DSK doit comparaître
Affaire DSK : le suspense se prolonge jusqu'au 1er août
Affaire DSK : Aurélie Filippetti a refusé un rendez-vous avec le « satyre »

Affaire DSK : Tristane Banon pourrait témoigner à New York
DSK : Anne Mansouret devient mère courage pour sa fille Tristane Banon

L'INFO DES MEMBRES

Affaire DSK : qui est Thibault de Montbrial, l’avocat français de Nafissatou ?
Affaire DSK-Tristane Banon : politiques, journalistes, qui était au courant ?

Tristane Banon : une photo privée pourrait salir sa réputation face à DSK