Libye : la charia sera appliquée et la polygamie autorisée

Suite à la chute et à la mort de Kadhafi, le Conseil national de transition (CNT) a répété dimanche, après la libération de la Libye, que la législation du pays sera fondée sur la loi islamique, la charia. Fin du divorce, retour de la polygamie et création de banques islamiques sont trois des points essentiels de cette nouvelle législation.
A lire aussi


« En tant que pays islamique, nous avons adopté la charia comme loi essentielle et toute loi qui violera la charia sera légalement nulle et non avenue ». C’est ce qu’a déclaré Mustapha Abdel Jalil, président du Conseil national de transition (CNT), devant la foule réunie pour la proclamation de la libération de la Libye, hier à Benghazi. La nouvelle législation sera donc fondée sur la loi coranique mais toute « idéologie extrémiste » sera rejetée. Le quotidien des Libyens en sera ainsi chamboulé.
En effet, le divorce ne sera désormais plus autorisé dans le pays, la séparation maritale étant interdite dans le Coran. De plus, la polygamie fera son grand retour. « La loi sur le divorce et le mariage… est contraire à la charia et elle n’est plus en vigueur », a insisté Mustapha Abdel Jalil. Le président du CNT a également annoncé la création de banques islamiques. Respectant ainsi la loi islamique, elles ne pourront pas toucher d’intérêts.

Nicolas Pouilley

(Source : lepoint.fr)

Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Mort de Kadhafi : circonstances et réactions
Moummar Kadhafi a été tué
Libye : l’après Kadhafi se prépare
Libye : une femme tente de raconter son viol par les soldats de Kadhafi
Libye : un accord secret entre le CNT et la France sur le pétrole