EELV : pour Cécile Duflot, la question du maintien au gouvernement est "légitime"

EELV : pour Cécile Duflot, la question du maintien au gouvernement est "légitime"
EELV : pour Cécile Duflot, la question du maintien au gouvernement est "légitime"
Au lendemain de la décision de Jean-Marc Ayrault de suspendre la mise en oeuvre de l’écotaxe, la ministre du Logement, Cécile Duflot, reconnaît sur Europe 1 que la question de la présence des ministres écologistes au gouvernement « se pose ».
A lire aussi


Les Verts ont-ils leur place au gouvernement ? C’est une question qui revient régulièrement alors que nombre d’élus écologistes n’hésitent pas à critiquer ouvertement la politique de François Hollande et Jean-Marc Ayrault. Cécile Duflot, ministre du Logement et ancienne secrétaire nationale du mouvement, a défendu, mercredi matin, au micro d’Europe 1 l’action d’EELV au gouvernement, tout en reconnaissant que la question du maintien des écologistes était « légitime ».

« La question essentielle, c’est celle de l’action », a estimé la ministre. « C'est quand même ceux qui ont le moins envie de voir des écologistes au gouvernement qui donnent sens à cet argument. (...) Je considère donc que visiblement la présence des écologistes au gouvernement n'est pas inutile et dérange certains. Et ça ne me gêne pas de déranger certains », s'est justifiée Cécile Duflot.

Ecotaxe : « une suspension pour travailler sur les modalités »

La députée de Paris a par ailleurs déclaré « approuver » la suspension de l’écotaxe. « Ce n'est pas un abandon, c'est une suspension pour travailler sur les modalités », a-t-elle assuré. « Il faut comprendre ce qu’est la fiscalité écologique. Elle est pertinente et utile quand elle fait évoluer les pratiques. Cette taxe poids lourd a rencontré des inquiétudes fortes qu’il faut entendre. C’est la responsabilité des politiques d’être à l’écoute et pas droit dans leurs bottes. Je pense que c’est une bonne décision que le gouvernement soit à l’écoute du pays », a-t-elle ajouté.

Lundi 28 octobre, Jean-Vincent Placé, président du groupe Europe Ecologie-Les Verts (EELV) au Sénat, avait taclé durement le gouvernement au sujet de l’écotaxe. Et d’affirmer que si le gouvernement cédait sur ce projet de taxation, il ne faudrait « pas qu'il s'étonne qu'il n'ait plus d'autorité sur rien ».

Cécile Duflot s'est également démarquée des Verts au sujet de l'affaire Leonarda. Alors que Jean-Vincent Placé a appelé « les lycéens à aller dans la rue le 5 novembre », date prévue pour la prochaine manifestation contre la politique d'immigration du gouvernement», la ministre a tenu le discours inverse. «La place des responsables politiques, ce n'est pas d'appeler les lycéens à descendre dans la rue», a-t-elle tranché.

VOIR AUSSI
Cécile Duflot toujours en couple ? Audrey Pulvar n'aura pas sa réponse - vidéo
Cécile Duflot doit-elle démissionner après ses déclarations sur Manuel Valls ?
Cécile Duflot peine à retenir ses larmes à l'Assemblée - vidéo