Délit de faciès : la France en ligne de mire d'Human Rights Watch

Selon un rapport de l'ONG Human Rights Watch (HRW), la France commettrait des abus en matière de contrôles d'identité. L'organisation demande au gouvernement d'adopter des réformes pour « prévenir le profilage ethnique et les mauvais traitements lors des contrôles ».
A lire aussi


L'organisation Human Rights Watch (HRW) a publié aujourd'hui un rapport critique sur la législation française en matière de contrôles d'identité. Selon ce rapport, intitulé « La base de l'humiliation », le profilage ethnique et les mauvais traitements lors des contrôles d’identité sont très répandus. L’enquête se base sur des entretiens réalisés dans les régions de Paris, Lille et Lyon, auprès de 67 Français, dont 31 mineurs, essentiellement des hommes d'origine nord-africaine, africaine ou antillaise, qui dénoncent notamment des « contrôles répétés », « parfois accompagnés de violence physique ou verbale ».
« Des preuves statistiques et des récits indiquent que les jeunes Noirs et Arabes vivant dans des quartiers économiquement défavorisés sont tout particulièrement et fréquemment la cible de ce type de contrôle, semblant indiquer que la police se livre à un profilage ethnique », indique HRW. L’organisation a demandé au gouvernement d'adopter des réformes juridiques et politiques nécessaires pour prévenir ces comportements répréhensibles. Elle réclame une réforme de l'article 78-2 du code de procédure pénale, qui régit les contrôles d'identité, pour « interdire explicitement toute discrimination » et encadrer les règles de palpation et les fouilles.

(Source : AFP)
Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Des avocats s'en prennent aux contrôles d'identité abusifs
La discrimination sur le lieu de résidence bientôt inscrite dans la loi