Richard Descoings : l'ex-directeur de Sciences Po Paris est mort d'une crise cardiaque

Richard Descoings, l'ex-directeur de Sciences Po Paris retrouvé mort il y a deux mois à New York, est décédé de causes naturelles. Ce sont les conclusions de l'enquête new-yorkaise, qui évoquent une maladie cardiaque due à de l'hypertension. Plusieurs éléments troublants de cette enquête n'ont pas été expliqués par la police.
A lire aussi


Le décès de Richard Descoings, l’ex-patron de Sciences Po Paris, il y a presque deux mois à New York, est dû à une crise cardiaque, selon le médecin légiste de la ville, Ellen Borakove. Elle a expliqué que la mort du professeur de 53 ans avait des causes naturelles, avant d’évoquer une « maladie cardiaque d’hypertension ».

M. Descoings avait été retrouvé mort le 3 avril dernier dans le lit de sa chambre à l’hôtel Michelangelo à New York, où il se trouvait pour un symposium d’universitaires à l’Université de Columbia. Son décès, qui a marqué un nombre important de personnalités, avait suscité plusieurs interrogations depuis le début : la police avait parlé de « désordre » dans la chambre où il a été trouvé, expliquant ensuite que celui-ci était dû à l’intervention des services de secours. Néanmoins, et même si l’hypothèse d’un acte criminel s’invalide au regard des résultats de l’autopsie, il y a des éléments troublants dans cette enquête qui n’ont pas été clarifiés par la police. Par exemple, l’ordinateur et le téléphone portable de l’ex-directeur de Sciences Po avaient été retrouvés quatre étages en-dessous de sa chambre, apparemment jetés par la fenêtre.

Depuis son décès, Hervé Crès, directeur-adjoint, est provisoirement à la tête de l’institution en attentant la nomination d'un nouveau directeur, qui pourrait arriver avant le mois d’octobre.

Alexandra Gil

Avec AFP
Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI


Teddy Riner prépare sa reconversion à Sciences Po
Présidentielle 2012 : les candidats face aux femmes à Sciences Po