Égalité des salaires dans le sport : Simon provoque, Bartoli réplique

Égalité des salaires dans le sport : Simon provoque, Bartoli réplique
Égalité des salaires dans le sport : Simon provoque, Bartoli réplique
Dans cette photo : Gilles Simon
Le tennisman Gilles Simon a provoqué un tollé en déclarant que l'égalité des salaires ne devait pas être appliquée dans le sport. Une sortie qui a fait monter la championne Marion Bartoli au créneau.
A lire aussi


Le sport ne serait pas concerné par l’égalité salariale entre hommes et femmes. C’est du moins la teneur des propos qu’a tenus le joueur de tennis Gilles Simon en marge du tournoi de Wimbledon. Il a ainsi déclaré mardi : « on parle souvent de l'égalité des salaires... Je trouve que ce n'est pas un truc qui marche dans le sport, voilà ! Je pense qu'on est le seul sport aujourd'hui où il existe une parité au niveau des prize-moneys hommes-femmes alors que ça reste un spectacle et que le tennis masculin est à l'heure actuelle plus attrayant que le tennis féminin. » Avant d’ajouter : « est-ce que je vais m'attirer les foudres des ligues féministes ? Je m'en fous ! Si Rome est devenu un tournoi mixte, c'était pour sauver l'épreuve féminine, car je me souviens d'une finale qui avait attiré vingt spectateurs. Tu les sauves, mais toi, quand tu veux un court d'entraînement, ben y en a plus. Pas normal ».

Les joueuses n’ont pas tardé à répliquer, la championne Marion Bartoli en tête. « Sur l'année, on est loin de gagner autant que les hommes, a déclaré la numéro un française. C'est uniquement sur les Grands Chelems et quelques tournois. On s'investit autant qu'eux. Les demandes physiques, l'entraînement, l'investissement sur le plan personnel sont les mêmes que les leurs », a-t-elle lancé sur France Info. « Les deux tiers du temps, les hommes sont mieux payés que nous », souligne-t-elle. Quant à Nathalie Tauziat, ancienne joueuse, elle a également taclé M. Simon en contestant le fait que le tennis masculin soit plus intéressant que le féminin. Interrogée par 20minutes.fr, elle a ainsi rappelé que « dans les finales de Grands Chelems, les femmes remplissent autant les tribunes que les hommes. Et sur certains tournois, comme Rome ou Madrid, même les garçons ne remplissent pas les tribunes ». Et d’ajouter : « on passerait aussi moins de temps qu’eux sur le court. Mais un jour j’ai joué 4h17. » À bon entendeur.

Crédit photo : Reuters

VOIR AUSSI

25 pays célèbrent la journée pour l'égalité de salaires hommes femmes
Égalité salariale : les sénateurs américains rejettent un projet de loi
Parité : les sénateurs PS proposent une loi sur l'égalité salariale