Mariage pour tous : Taubira/Bertinotti, deux ministres et deux styles pour un projet de loi

Mariage pour tous : Taubira/Bertinotti, deux ministres et deux styles pour un projet de loi
Mariage pour tous : Taubira/Bertinotti, deux ministres et deux styles pour un projet de loi
Elles sont les deux ministres les plus concernées par le projet du mariage pour tous, présenté ce jour à l'Assemblée nationale et vont devoir essuyer le feu des critiques ces 15 prochains jours dans l'hémicycle. Christiane Taubira, Garde des Sceaux, et Dominique Bertinotti, ministre déléguée à la Famille, ont déjà fait preuve de leur attachement à ce projet de loi et n'ont pas ménagé leurs efforts pour le défendre becs et ongles depuis plusieurs mois. Un duo de ministres détonant, destiné à mettre en œuvre le projet social phare du quinquennat Hollande. Quitte à y perdre quelques plumes.
A lire aussi
Loi contre les violences sexistes et sexuelles : les 3 mesures phares du projet
News essentielles
Loi contre les violences sexistes et sexuelles : les 3...


Une ministre de la Justice qui hausse la voix

Ses propos étaient repris comme des slogans dimanche dernier, dans le défilé parisien des manifestants pour le mariage homosexuel. « Taisez-vous », scandaient les participants à la manifestation, comme une injonction aux anti, reprenant une petite phrase de Christiane Taubira prononcée en 2009 face au journaliste Jean-Jacques Bourdin, à un tout autre propos. Peu importe le contexte, ce dimanche c'était la force de conviction de la ministre de la Justice qui comptait. Celle qui a pris à bras le corps le projet de loi instituant l'union entre personnes du même sexe et qui depuis plusieurs mois le défend déjà ardemment à l'Assemblée nationale. Son franc-parler et son assurance en ont convaincus plus d'un. Et la ministre laisse difficilement indifférent, suscitant tantôt l'admiration, tantôt l'agacement chez les Français. Le 19 décembre dernier, la garde des Sceaux s'est ainsi fait remarquer par son intervention vigoureuse à l'Assemblée nationale. « Monsieur le député, vous n'allez pas nous faire croire que vous vivez dans un igloo, et que vous n'avez aucune connaissance de la diversité des familles dans ce pays, que vous ignorez complètement qu'il y a des familles homoparentales dans ce pays. Que vous ne savez pas qu'il y a autant d'amour dans des couples hétérosexuels que dans des couples homosexuels », alpague-t-elle avec sa verve habituelle le député UMP Bernard Perrut, qui attaquait le projet de loi sur le mariage pour tous. Quelques semaines plus tard, Christiane Taubira répond sur le même ton à Henri Guaino, dénonçant la « propagande des fausses annonces » faites par l'UMP au sujet du projet de loi. Quant au débat lancé à partir du 29 janvier, la ministre de la Justice se montre confiante : « Cette bataille d'amendement nous permettra de répéter 20 fois, 50 fois, parce que c'est comme ça que c'est parti, les mêmes explications ». « Nous sommes des gens patients », assure-t-elle. Elle se lance dans la bataille sans coup férir.



Une ministre de la Famille déterminée

À ses côtés, la ministre déléguée à la Famille Dominique Bertinotti entend bien elle aussi porter cette « évolution de société » et ne pas rester dans l'ombre de sa très charismatique collègue. L'ancienne maire du IVe arrondissement de Paris, bien connu pour sa forte communauté homosexuelle, est perçue comme une « pro-gay ». À la différence de Christiane Taubira, elle est non seulement pour le mariage pour tous, mais se dresse également en faveur de la procréation médicalement assistée (PMA), un positionnement qui pourrait bien lui porter préjudice et faire le beurre de l'opposition. Peu lui chaut, elle porte aussi bien dans les médias qu'à l'Assemblée le projet du gouvernement Ayrault. Le 6 novembre dernier, elle répondait avec vigueur à l'élue UMP Marie-Jo Zimmermann, l'accusant de chercher non pas à « éclairer le débat, mais à faire en sorte de créer des fantasmes, alors que c'est simplement une mesure d'égalité ». « L'homosexualité n'est ni de gauche, ni de droite », aime-t-elle rappeler. Selon le Parisien, « Bertinotti a soigné la préparation du discours qu'elle prononcera cet après-midi, et elle a testé lundi 28 janvier sa prestation dans un jeu de rôle avec son équipe ». L'épreuve du feu commence cet après-midi, et c'est un combat de longue haleine qui attend les deux ministres, qui vont devoir jouer la carte de l'union.



VOIR AUSSI

Mariage pour tous : 4 bonnes raisons de dire oui !
PMA : les lesbiennes françaises condamnées à faire des "bébés Thalys" ?
Apparu, Riester : ces UMP qui osent dire oui au mariage gay
Mariage gay, adoption et PMA : que dit la loi aujourd'hui ?

Plus d'actu sur : Mariage gay

Taubira traitée de "guenon" : la Manif pour tous va remanier sa charte d'action
Adoption pleinière : la première famille avec deux mamans est née
La Manif pour tous en guerre contre la théorie du genre