Politique
"A cause de Trump !" : la Louisiane vote une loi classant la pilule abortive comme "substance dangereuse"
Publié le 24 mai 2024 à 09:52
Par Terrafemina avec AFP
Les élus de l'Etat conservateur de Louisiane, dans le sud des Etats-Unis, ont définitivement approuvé jeudi une proposition de loi criminalisant la possession...
"A cause de Trump !" : la Louisiane vote une loi classant la pilule abortive comme "substance dangereuse"
Des paquets de comprimés de Mifépristone dans une clinique du planning familial, le 13 avril 2023, à Rockville, Maryland "A cause de Trump !" : la Louisiane vote une loi classant la pilule abortive comme "substance dangereuse" Des paquets de comprimés de Mifépristone dans une clinique du planning familial, le 13 avril 2023, à Rockville, Maryland© AFP, Anna Moneymaker
La suite après la publicité

Les élus de l'Etat conservateur de Louisiane, dans le sud des Etats-Unis, ont définitivement approuvé jeudi une proposition de loi criminalisant la possession de pilules abortives sans ordonnance.

Le texte, voté par le Sénat et la Chambre de Louisiane, classe les pilules abortives comme substances dangereuses, une première dans le pays.

Il devrait être promulgué par le gouverneur républicain Jeff Landry.

Ce vote intervient au moment où la question de l'avortement et des droits reproductifs est l'un des thèmes-clés de la campagne pour la présidentielle de novembre, qui opposera le président démocrate Joe Biden au républicain Donald Trump.

La proposition de loi met la mifépristone et le misoprostol, largement utilisés pour avorter, au même niveau que le Valium et le Xanax.

Etre en possession de ces pilules sans avoir d'ordonnance serait passible de peines de prison et de plusieurs milliers de dollars d'amende. 

Les médecins agréés seraient exemptés de poursuites, tout comme les femmes enceintes si elles détenaient le médicament pour leur propre usage.

La vice-présidente Kamala Harris avait qualifié la législation d'"inadmissible" mardi.

"Soyons clairs: c'est à cause de Donald Trump", avait-elle ajouté. L'ancien président a été l'architecte du revirement de la Cour suprême sur l'avortement en 2022, à la suite duquel de nombreux Etats ont interdit ou restreint le droit aux IVG.

La Louisiane interdit ainsi quasiment tous les avortements.

La Cour suprême a examiné en mars une affaire en lien avec la mifépristone, et la plupart de ses juges ont paru réfractaires à un rétablissement des restrictions d'accès à cette pilule.

Une décision est attendue d'ici la fin juin.

cl/iba/eml

© Agence France-Presse

Mots clés
Politique justice Santé femmes
Sur le même thème
Le Festival de Cannes à mi-course, Audiard en force, Trump arrive
cinéma
Le Festival de Cannes à mi-course, Audiard en force, Trump arrive
20 mai 2024
Après "Jusqu'à la garde", ce thriller traumatisant est à ne pas louper play_circle
Culture
Après "Jusqu'à la garde", ce thriller traumatisant est à ne pas louper
21 février 2024
Les articles similaires
"Difficile" : Anne Hathaway parle de sa fausse couche, et brise un énorme tabou play_circle
Santé
"Difficile" : Anne Hathaway parle de sa fausse couche, et brise un énorme tabou
27 mars 2024
"Des femmes de tous les milieux, de tous les âges ! " : au Maroc, le trafic de pilules abortives perdure
femmes
"Des femmes de tous les milieux, de tous les âges ! " : au Maroc, le trafic de pilules abortives perdure
27 mai 2024
Dernières actualités
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
Santé
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
10 juillet 2024
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ? play_circle
Société
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ?
9 juillet 2024
Dernières news