La 22 ème opération Pièces Jaunes : dernière semaine

La 22 ème opération Pièces Jaunes : dernière semaine
La 22 ème opération Pièces Jaunes : dernière semaine
Dans cette photo : Christian Karembeu
Tout le monde a entendu parlé de cette initiative pour récupérer des pièces jaunes qui a démarré le 6 janvier et se terminera le 12 février 2011 et, depuis que ça existe, savez-vous vraiment pourquoi tant de monde se mobilise pour cette cause noble et fière ? C’est à l’initiative de la  Fondation Hôpitaux de Paris et Hôpitaux de France pour aider des grands projets hospitaliers et pédiatriques que tout ceci est mis en place depuis longtemps, afin de sensibiliser les populations.
A lire aussi

Certes, toutes les « bonnes causes » sont louables à défendre et si aujourd’hui, je mets cette initiative en avant c’est pour vous réexpliquer les buts de cette opération qui vise à récolter des dons. Chacun sait qu’il faut récupérer beaucoup d’argent pour faire aboutir les projets d’envergure et celui-ci en est un car il est utile autant qu’indispensable pour améliorer les soins et la vie quotidienne des enfants et des adolescents hospitalisés, mais tout ceci dans le but de rapprocher les familles, d’aider à favoriser l’accueil et le confort en apportant à tous ces malades des activités supplémentaires et spécifiques dans les unités de soins et en créant des Maisons des Parents.

Les Maisons des parents existent depuis longtemps et chaque années les pièces jaunes aident à en construire des « supplémentaires » partout en France pour accueillir les familles des enfants hospitalisés pour des pathologies lourdes qui résident trop loin des unités de soins, pour améliorer l’état des enfants à lutter contre l’isolement et l’ennui et qui de ce fait se sentent mieux avec un proche à leur côté pour accepter puis braver et oublier un instant la maladie qui les affecte. Mme Chirac s’est entourée de Christian Karembeu (nouveau parrain) et de l’indétrônable Lorie qui l’accompagne depuis des années. Il faut beaucoup de détermination pour réussir à aider ces enfants qui ne demandent qu’à guérir tout simplement, car parfois leur ramener le sourire et la joie de vivre est juste normal dans ces moments-là mais difficile de concrétiser ceci sans moyens…

C’est pourquoi le professeur (de la fondation des hopitaux) M. Claude Griscelli s’est démené (de 1989 à 1994) pour trouver à force de réunions et de séminaires des legs, des dons et des soutiens de mécènes des laboratoires pharmaceutiques et autres industries de santé afin de « copier un peu » le projet américain appelé : March of Dimes. Maintenant que vous savez mieux ce que deviennent ces pièces jaunes, vous aurez moins de mal à réaliser qu’avec peu de chose on peut toujours aider des enfants et ses proches. Que ce soit par les tirelire mises à disposition, des dons récoltés grâce aux différents points comme le téléphone : 3280 pour les promesses de dons et le e-commerce : Price Minister qui aident par des opérations choc. Quelques chiffres pour terminer et dire que depuis 1990 il y a :

- 37 Maisons des parents

- 820 chambres mère-enfants

- 560 salles de divertissement

- 395 salles d’attentes

- 175 projets d'équipements scolaires

- 1 059 pompes antidouleur pour les 360 servives de pédiatries

- 35 structures pour adolescents soutenues dans 18 régions

Et 316 aires de jeux .

Alors n'hésitez plus ...