Journée mondiale de la trisomie 21 : une jeune malade journaliste sur RTL et BFMTV

Journée mondiale de la trisomie 21 : une jeune malade journaliste sur RTL et BFMTV
Journée mondiale de la trisomie 21 : une jeune malade journaliste sur RTL et BFMTV
À l'occasion de la deuxième Journée mondiale de la trisomie 21, Laura Hayoun, une jeune trisomique de 19 ans est devenue journaliste pour BFMTV et RTL.
A lire aussi


Grâce à la Journée mondiale de la trisomie 21, et afin de sensibiliser le grand public sur cette anomalie chromosomique, Laura Hayoun, une jeune trisomique de 19 ans, était aux commandes de la présentation des titres de 8 heures sur BFMTV, aux côtés de Pascale de La Tour du Pin, mais aussi apprentie journaliste sur RTL, dans l’émission d’Yves Calvi, avec qui elle a inversé les rôles le temps d’une interview. La jeune femme en a ainsi profité pour lui poser ses propres questions, concernant la vie et la carrière du journaliste, raconte le site de RTL. Laura s'était préparée à cet exercice auprès d’une formatrice spécialisée de la Fondation Jérôme Lejeune, qui lui a présenté, décrit et expliqué qui était Yves Calvi.

Deuxième Journée mondiale de la trisomie 21

Il s’agit de la deuxième Journée mondiale de la trisomie 21, instaurée le 19 décembre 2011 par l’Assemblée générale des Nations unies, qui souhaitait « désigner le 21 mars comme Journée mondiale de la trisomie 21, à célébrer chaque année à partir de 2012 » afin « d’éveiller la conscience du public sur la trisomie 21 ». La date du 21 mars fait référence aux 3 chromosomes 21 (au lieu de 2) présents dans toutes les cellules des personnes trisomiques, qui sont à l’origine du handicap.

La trisomie 21 concerne une conception sur 700 et une naissance sur 2 000 en France. Une probabilité qui augmente avec l'âge de la mère : 1 cas pour 2 000 naissances vers 20 ans, 1 cas pour 400 vers 38 ans et 1 pour 100 vers 40 ans.

50 000 personnes atteintes de trisomie 21 en France

L'espérance de vie d'une personne atteinte de trisomie 21 a largement augmenté depuis les années 1950 où elle était estimée à 20 ans, puisque aujourd’hui elles est montée jusqu'à plus de 60 ans. En France, 50 000 personnes sont trisomiques 21. En Europe, elles sont 500 000, et dans le monde, 3,5 millions.

Elodie Cohen Solal

VOIR AUSSI

Première journée mondiale de la trisomie le 21 mars
Trisomie 21 : une simple prise de sang comme test de dépistage
Dépistage de la trisomie : les gynécologues furieux