Trappes : des policiers dérapent sur un forum Facebook

Trappes : des policiers dérapent sur un forum Facebook
Trappes : des policiers dérapent sur un forum Facebook
Copwatch, le site qui « surveille » les bavures policières, a relevé plusieurs débordements sur les réseaux sociaux après les évènements survenus à Trappes le week-end dernier. Des messages choquants, assimilables selon le site à une « guerre sainte » que mènerait la Police nationale.
A lire aussi
Ces seins, vagins et fesses qu'Instagram et Facebook tolèreront
femmes
Ces seins, vagins et fesses qu'Instagram et Facebook...


« La chasse est ouverte, il est temps de faire un bon nettoyage » : c'est en ces termes que des policiers se seraient exprimés sur Facebook, sur le forum Police-info.com, un groupe ouvert au public. L'information est donnée par Copwatch, un site Internet qui se propose de surveiller chaque bavure ou débordement de la Police nationale. Copwatch assure que les messages sélectionnés ont été écrits par des fonctionnaires en uniforme.

« Ramasser vos dents » pour le ramadan

Tout en finesse, les messages flirtent ouvertement avec le racisme : « C'est pas le ramadan, normalement ? Oui ? Et ben alors vous allez "ramasser vos dents" lol force et honneur ! », poste ainsi un certain Jeremy. Un autre annonce avoir passé la nuit à Trappes « avec les collègues » : « pauvre France, vive le bleu Marine », se désole-t-il.

Une réaction de policier sur Facebook

Une autre réaction sur Facebook


On trouve parmi les autres messages relevés par Copwatch, fautes d'orthographe comprises :

« Merde, il aura plus qu'un œil pour pleurer », ou encore : « J'ai pris du plaisirs hier soir. Sur 300 mecs contre 30 policiers, ça a même pas les couilles de venir au corps à corps. »

« Transparence » pour la police française

Le site Copwatch dénonce « des policiers blancs menant une guerre sainte "franco-chrétienne" contre une communauté, les musulmans ». Et pour prouver que les propos nauséabonds ont bien été postés par des policiers, Copwatch a identifié les auteurs, et révèle leur identité et leurs fonctions. Le groupe forum police-info.com n'existe aujourd'hui plus sur Facebook, ce dont se félicite Copwatch. Le site dit vouloir continuer à montrer « par la transparence ce qu'est la police française ».

En 2011, l'accès au site Copwatch avait été bloqué suite à une demande de Claude Guéant alors qu'il était ministre de l'Intérieur. Le site était, selon lui, coupable de diffamation, qualifiant la police de « fosse commune de l'humanité » ou de « charnier de l'évolution ». Autre méthode discutée : la publication des photos et des coordonnées d'agents responsables de bavures.


Victoria Houssay

VOIR AUSSI

Copwatch : le site antirépression qui fiche les policiers
Cogolin : la police municipale épinglée pour ses apéros à répétition
Près de la moitié des Français n'a pas confiance en la police
Scandale au sommet : la justice enquête sur la « police des polices »

Dans l'actu