Gérard Depardieu va mourir... "dans 5 ans" selon sa fille Julie

Gérard Depardieu va mourir... "dans 5 ans" selon sa fille Julie
Gérard Depardieu va mourir... "dans 5 ans" selon sa fille Julie
Dans cette photo : Gérard Depardieu
Julie Depardieu n'a pas de mots assez durs contre son père. Dans une interview au Monde, à l'occasion de la sortie du disque posthume de Guillaume Depardieu , la fille de Gérard Depardieu parle d'un père « voyou » qui disparaîtra « dans cinq ans ».
A lire aussi


Dans la famille Depardieu, le franc-parler est une seconde nature. Dans une longue interview accordée au Monde, Julie Depardieu n'a pas dérogé à la règle. Interrogée sur la sortie de Post Mortem, l'album posthume de son frère décédé en 2008, l'actrice est également revenue sur sa relation avec son père, et en profite pour tacler le personnage.

« Mon père, c'est un voyou : il dit un truc, mais il peut faire le contraire, faut se méfier, tu ne sais pas. Ce n'est pas un traître, non, mais tu te méfies quand même », explique la fille de Gérard Depardieu. Abordant la pudeur qui verrouille la parole dans sa famille, Julie Depardieu évoque l'avis du père sur les morceaux imaginés par le fils : « Dans son for intérieur, il doit être content, mais c'est pas à moi qu'il va le dire. C'est la pudeur des Depardieu, personne ne dit rien, faut tout deviner (...) Je pense que ça le secoue vachement, la mort de son enfant, mais il ne te le montrera pas ».

Gérard Depardieu « vieillira pas tant que ça »

Julie Depardieu laisse parler sa honte de devoir sans cesse être associée à cet homme qu'elle appelle « Gérard », et de ce besoin permanent d'effacer toute ressemblance même physique. « Je me suis fait refaire le nez cinq fois, raconte-t-elle, parce que je ne me supportais pas. C'était une question identitaire. Ce n'était même pas pour être jolie, je ne voulais pas avoir ce nez-là, qui ressemblait trop à celui d'un membre de ma famille ».

Si Julie Depardieu sait aussi faire preuve de tendresse envers son père, qu'elle a défendu publiquement à plusieurs reprises au cours des dernières années, les excès de l'homme et son hygiène de vie lui font peu à peu perdre espoir : « Il vieillira pas tant que ça. Tu verras. 65 balais, c'est pas vieux. Et quand tu sais ce qu'il fait, il durera pas, je te le dis. Dans cinq ans, il est plus là. C'est lui le prochain, je le sais », assure-t-elle en conclusion de l'entretien.

VOIR AUSSI

Gérard Depardieu, Dustin Brown et compagnie : le machomètre de la semaine
Les Invincibles : Gérard Depardieu demande la nationalité algérienne
Antoine, Deneuve, Depardieu, Aznavour : l'autre pétition qui défend la prostitution