DSK : Tristane Banon n'avait « rien vu venir »

DSK : Tristane Banon n'avait « rien vu venir »
DSK : Tristane Banon n'avait « rien vu venir »
Dans cette photo : Dominique Strauss-Kahn
Dans la seconde édition du « Roman vrai de Dominique Strauss-Kahn » (Editions du Moment), à paraître demain, le journaliste Michel Taubmann cite des extraits censurés du livre de Tristane Banon. Elle y décrit sa rencontre avec Dominique Strauss-Kahn.
A lire aussi
DSK bis : Qui est vraiment David Koubbi, l’avocat de Tristane Banon ?
people
DSK bis : Qui est vraiment David Koubbi, l’avocat de...


Hier, Le Parisien annonçait la réédition de la biographie « Le Roman vrai de Dominique Strauss-Kahn » (Editions du Moment), rédigée par le journaliste Michel Taubmann. Aujourd’hui, le quotidien publie un extrait du dernier chapitre de l’ouvrage. Celui-ci revient en effet sur l’affaire Tristane Banon, cette journaliste qui accusait déjà DSK d’agression sexuelle quelques années avant que n’éclate le scandale new-yorkais, et cite plusieurs passages du livre que la jeune femme avait écrit en 2003.
Dans « Erreurs avouées », la jeune femme explique, au sujet de l’ancien patron du FMI, n’avoir « rien vu venir. Je l’ai harcelé, même ; je le voulais ce rendez-vous. Après quatre appels sur son portable en trois jours, il a cédé », peut-on lire dans le quotidien. Un autre extrait révèle : « Il me propose un café, de se revoir. Moi, tout ce que je veux, c’est m’en aller. Je finirai par y arriver… une demi-heure plus tard, moyennant une promesse de retour que je ne tiendrai pas. »
Une description que l’éditeur décidera finalement de censurer sous la pression de l’entourage de Dominique Strauss-Kahn, mais qui refera surface demain, jour de la publication de la deuxième édition de l’ouvrage de Michel Taubmann.

VOIR AUSSI

« DSK, la descente aux enfers », un livre anonyme sur l'affaire du Sofitel
Affaire DSK : lire le compte-rendu complet du procureur
DSK : le déjeuner avec sa fille Camille au cœur de l'enquête
Affaire DSK : Taylor et Brafman ne veulent pas salir la plaignante