Suicides à la Société Générale

Suicides à la Société Générale
Suicides à la Société Générale
La Banque fait encore parler d’elle, mais pas au niveau des fluctuations de la Bourse.
A lire aussi
Moody's dégrade les notes de la Société Générale et du Crédit Agricole
argent
Moody's dégrade les notes de la Société Générale et du...

Il semblerait que deux employés de la banque se soient suicidés.

Le premier suicide aurait eu lieu le 9 août en Alsace, plus précisément à Schiltigheim. L’homme, âgé de 49 ans se serait jeté du toit de l’immeuble qui abrite les locaux de la banque où il était employé.

Le second aurait eu lieu en région parisienne, dans le Val-de-Marne, plus précisément à Fontenay-sous-Bois. L’homme se serait pendu dans la banque où il travaillait.

Est-ce que la Société Générale est en passe de connaître une vague de suicide comme cela a été le cas pour France Télécom ? Selon les sources du Parisien, il n’y aurait pas eu de lettres laissées par les deux personnes mettant en cause la direction de la Société Générale. Est-ce que ces deux suicides sont liés aux « conditions de travail qui se seraient durcies », notamment à cause des objectifs commerciaux qui ont été revalorisés à la hausse, faire du chiffre toujours et encore faisant des salariés des machines.

Est-ce dû au fait des problèmes qu’a connu la Société Générale avec la baisse de ces actions en bourse : le mot faillite avait alors été énoncé suite à la chute de l’action de -22,5%. Les syndicats de la société se refusent pour le moment à faire le lien mais les représentants des syndicats devront en débattre prochainement avec le président de la Société Générale : Monsieur Oudéa qui est à la tête de la banque depuis mai 2009.

VOIR AUSSI

Suicide chez Renault : la faute inexcusable reconnue
Suicide chez France Télécom