Société
"Tout ira bien" : face aux traumas, le message bouleversant de Flavie Flament
Publié le 26 avril 2024 à 14:14
Par Clément Arbrun | Journaliste
Passionné par les sujets de société et la culture, Clément Arbrun est journaliste pour le site Terrafemina depuis 2019.
"Et puis, un jour, quand la guerre n'est plus déclarée, quand la vie est plus douce, que le chagrin ne fait plus de bruit...". Sur Instagram, l'autrice et journaliste féministe Flavie Flament est venue délivrer quelques mots poignants sur son passé.
"Tout ira bien" : face aux traumas, le message bouleversant de Flavie Flament
"Tout ira bien" : le message d'espoir bouleversant de Flavie Flament 
© Pascal Fayolle/Bestimage "Et puis, un jour, quand la guerre n'est plus déclarée, quand la vie est plus douce, que le chagrin ne fait plus de bruit...". Sur Instagram, l'autrice et journaliste féministe Flavie Flament est venue délivrer quelques mots poignants sur son passé. "Tout va sortir, tôt ou tard". En mars dernier, on a longuement prêté l'oreille aux mots de Flavie Flament. Sur le plateau de Médiapart, la journaliste et autrice engagée contre les violences faites aux enfants et aux femmes était revenue sur ses propres blessures.  
Flavie Flament et son compagnon Vladimir - Célébrités dans les tribunes du parc des princes lors du match de football de ligue 1, Paris Saint-Germain (PSG) contre FC Nantes à Paris, France, le 18 novembre 2017. Le PSG a gagné 4-1. Cela fait depuis 2016 qu'elle dénonce les actes du photographe David Hamilton. A 13 ans, ce dernier, décédé depuis, avait profité de sa position pour l'agresser sexuellement. 
Flavie Flament - Avant-première du film "Le Brio" au cinéma Gaumont Opéra à Paris, le 21 novembre 2017. © Coadic Guirec/Bestimage "J'ai eu l'impression de traverser une jungle. J'ai essuyé les plâtres. Aujourd'hui, la société est en train de se fissurer de partout : le #MeToo littéraire, le #MeToo du cinéma, le #MeToo de la télévision ! Tout cela m'apparaît comme une naissance, mais un accouchement difficile, qui prend du temps" 
Flavie Flament - Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes et du lancement de la grande cause du quinquennat, au Palais de l'Elysée, Paris, France. Le 25 novembre 2017 © Stéphane Lemouton / Bestimage
La suite après la publicité

"Tout va sortir, tôt ou tard". En mars dernier, on a longuement prêté l'oreille aux mots de Flavie Flament. Sur le plateau de Médiapart, la journaliste et autrice engagée contre les violences faites aux enfants et aux femmes était revenue sur ses propres blessures. Cela fait depuis 2016 qu'elle dénonce les actes du photographe David Hamilton. A 13 ans, ce dernier, décédé depuis, avait profité de sa position pour l'agresser sexuellement.

"J'ai eu l'impression de traverser une jungle. J'ai essuyé les plâtres. Aujourd'hui, la société est en train de se fissurer de partout : le #MeToo littéraire, le #MeToo du cinéma, le #MeToo de la télévision ! Tout cela m'apparaît comme une naissance, mais un accouchement difficile, qui prend du temps", avait-elle poursuivi face à Marine Turchi. Et son combat s'envisage aussi dans sa dernière publi Insta, à la fois douce et puissante.

Car sur Instagram, Flavie Flament vient d'écrire : "Et puis, un jour, quand la guerre n'est plus déclarée, qu'elle a été menée, quand la vie est plus douce, que le chagrin ne fait plus de bruit... se pencher sur le passé". Un post bouleversant qui semble s'adresser à toutes les victimes silenciées. On la lit encore...

Un message de soutien aux victimes ?

Dans cette publi abondamment likée et enrichie d'un selfie lumineux de la journaliste, Flavie Flament développe : "Se pencher son passé, et comprendre qu'il y a là, oui, là où l'on ne voulait plus aller, il y a là, aussi, une forme de lumière dans le chaos. Car il est des gardiens du souvenir, et qu'on les remercie". En guise d'illustrations, les Unes vintage de "OK Magazine", revue pour laquelle Flavie Flament a pu poser du temps de son adolescence.

La journaliste de conclure : "Tout ira bien. Toujours". Un emoji coeur en évidence.

Témoignage qu'on sent à fleur de peau, et qui a suscité, au vu des sous-entendus énoncés par l'autrice quant à son propre passé et ses traumatismes, quantité de commentaires de soutien : "Beaucoup d'émotions controversées en regardant votre post... je me rappelle tout à fait ces couvertures de OK magazine et l'envie que nous avions d'être à votre place quand j'étais jeune ado... et aujourd'hui, connaissant ce que vous avez vécu et avec le coeur de maman que je suis, j'imagine le manque de protection que vous avez subi... bravo pour le courage et le combat que vous menez"

"Vous êtes extraordinaire J'ai moi même réalisé les abus que j'ai vécus très tard", "Ce qui ne tue pas rend plus fort.", "Merci pour tout ce que tu es et pour tout ce que tu nous donnes". "" Il faut du chaos en soi pour accoucher d'une étoile qui danse ". J'y suis parvenue aussi à trouver cette lumière et pourtant le chaos et l'ombre prenaient beaucoup de place... dans nos failles la lumière se fraie un chemin. Toujours. Tu es merveilleuse"

Entre les lignes, c'est face aux violences et aux traumas que Flavie Flament s'exprime, dans ce message doux amer qui provoque beaucoup d'émoi. De quoi évoquer le titre de son livre : la consolation.

Mots clés
Société News essentielles people #MeToo Femmes engagées violences sexuelles Viol inceste
Sur le même thème
"Tout va sortir, tôt ou tard !" : il faut écouter Flavie Flament sur #MeToo, Hamilton et Matzneff play_circle
Société
"Tout va sortir, tôt ou tard !" : il faut écouter Flavie Flament sur #MeToo, Hamilton et Matzneff
13 mars 2024
"Je t'envoie tout mon amour" : Isild Le Besco soutient Judith Chemla, victime de violences play_circle
Culture
"Je t'envoie tout mon amour" : Isild Le Besco soutient Judith Chemla, victime de violences
12 mars 2024
Immense trauma, "La zone d'intérêt" est aussi un film brillant sur le couple play_circle
Culture
Immense trauma, "La zone d'intérêt" est aussi un film brillant sur le couple
7 février 2024
Les articles similaires
"C'est un ami, pourquoi je serais en danger ?" : Caroline Vigneaux victime de viol play_circle
Société
"C'est un ami, pourquoi je serais en danger ?" : Caroline Vigneaux victime de viol
6 mai 2024
#MeToo : "Coline est une victime, elle n'est pas folle !", défend Marilou Berry play_circle
Société
#MeToo : "Coline est une victime, elle n'est pas folle !", défend Marilou Berry
10 mai 2024
Dernières actualités
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
Santé
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
10 juillet 2024
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ? play_circle
Société
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ?
9 juillet 2024
Dernières news