Le message essentiel de Flavie Flament aux victimes de violences sexuelles

Flavie Flament se confie sur son viol trois ans après la parution de son livre
Flavie Flament se confie sur son viol trois ans après la parution de son livre
Trois ans après la sortie de son livre "La consolation", Flavie Flament est revenue sur le viol dont elle a été victime à 13 ans, au cours d'une interview accordée à Yahoo. L'occasion pour elle de s'adresser directement aux victimes de violences sexuelles.
A lire aussi

Son livre avait fait l'effet d'une bombe. Il y a trois ans, Flavie Flament se confiait sur le viol dont elle avait été victime dans son ouvrage La Consolation. Elle y racontait, comment, à 13 ans, le photographe David Hamilton avait profité de sa position pour abuser sexuellement d'elle. Une agression sur laquelle l'animatrice est revenue auprès de nos confrères de Yahoo.

Après de longues années de combat, Flavie Flament semble aujourd'hui avoir trouvé la paix. Elle confie : "Il y a des moments où j'y pense, je m'attarde dessus, mais sans souffrance. La grande différence, c'est que je ne souffre plus du tout de ça" a confié l'animatrice, qui sera dès le 9 novembre prochain de retour sur M6 dans l'émission L'atelier.

Pour elle, il est aujourd'hui essentiel d'insister sur le rôle de la société dans la prévention des violences sexuelles : "Il faut comprendre qu'un enfant ne peut pas parler. Peut-être que la société d'aujourd'hui aurait pu faire des choses pour moi qu'elle n'a pas faite à l'époque" explique-t-elle.

Elle ajoute : "Moi à l'époque, j'ai 13 ans, je suis violée par un photographe mondialement connu, tous les parents et toutes les gamines rêvent un jour de rencontrer David Hamilton... On est dans une société où le soir avant de regarder le journal de 20 heures, tu as des chanteuses qui montrent leurs seins, et finalement, on est dans les années 80, ce n'est pas du tout la même société. Donc moi, j'aurais rien pu changer."


"Il y a quelqu'un pour prendre ta défense"


Au cours de l'interview, Flavie Flament insiste sur l'importance d'en faire plus dans la prévention des violences sexuelles afin de mieux protéger les enfants qui peuvent en être victimes. "En étant juste à l'écoute, en essayant de repérer les symptômes, en soutenant, en expliquant à un enfant que la honte n'est pas de son côté, elle est du côté de son agresseur. C'est la société qui a changé, mais un enfant ne change pas, il reste toujours dans son innocence", explique à Yahoo Flavie Flament.


Son message aux victimes de violences sexuelles ? L'animatrice insiste sur l'importance de trouver une personne bienveillante à qui se confier et ne surtout pas se terrer dans le silence. "Il y a quelqu'un pour prendre ta défense. Il faut juste que tu l'identifie", explique-t-elle, avant d'ajouter : "Parfois, c'est même une personne inconnue, mais ce qu'il t'arrive n'est pas normal, tu n'y es absolument pour rien, mais il y a quelqu'un qui va pouvoir t'aider." Un message qu'il est essentiel de répéter, encore et encore.

- Le 119 : Allô enfance en danger

Numéro national dédié à la prévention et à la protection des enfants en danger ou en risque de l'être, ouvert 24h/24, 7 jours/7 et gratuit.

- Le 39 19 : Violences Femmes Info

Numéro national destiné aux femmes victimes de toutes formes de violences (violences conjugales, violences sexuelles, violences au travail, mutilations sexuelles féminines, mariages forcés), ainsi qu'à leur entourage et aux professionnels concernés. Appel anonyme et gratuit 7 jours/7. Le numéro est ouvert du lundi au vendredi de 9 h à 22 h, les samedi, dimanche et jours fériés de 9h à 18h.