Laure de Sagazan nous présente ses robes de mariée 2015

Laure de Sagazan nous présente ses robes de mariée 2015
Laure de Sagazan nous présente ses robes de mariée 2015
Quand on a rencontré Laure de Sagazan, on lui a demandé de choisir six pièces emblématiques de sa collection 2015 et de nous en parler un peu. Au programme, les robes Duras, Palma et Carné, la veste Tarantino et les tops Costa et Moretti.
A lire aussi


Même si Laure de Sagazan n'a plus le temps de recevoir elle-même les futures mariées et de driver leurs essayages dans son showroom du Xe arrondissement de Paris, elle a accepté de jouer les conseillères juste pour nous. Youpi !

Laure de Sagazan : la robe Duras

« J’ai adoré la dessiner parce qu’il a tous les codes que j’aime bien. Il y a un mix de dentelles sur le devant. Deux dentelles de Calais qui, à la base, n’ont rien à voir mais qui fonctionnent très bien ensemble. On s’est amusé à créer une robe vraiment très rétro avec les petits boutons sur la robe. Elle est assez couverte sur la partie avant, en revanche, on a la bonne surprise d’avoir le dos très nu. Et ça c’est notre matière phare qui est un crêpe de soie ! »

Laure de Sagazan : la robe Palma

« Celle-ci est plus taille basse, plus années 1920. C’est un modèle assez flatteur parce qu’il est très couvrant avec ces manches mais en même temps, il y a pas mal de transparence donc ça reste léger. Elle est en crêpe Georgette, très fluide. »

Laure de Sagazan : la robe Carné

« Celle-ci est faite dans notre soie peau de pêche, très, très douce. Elle a un côté assez léger, elle se pose sur les hanches. En haut, il y a ce macramé de coton, tous ces petits boutons sur l’avant et un grand dos nu croisé. Les trois-quarts des macramés, je déteste mais quand on trouve un joli dessin, ça n’a rien de kitsch ! »

Laure de Sagazan : la veste Tarantino

C’est le même macramé de coton que la robe Carné. On a imaginé cette veste pour les mariages d’automne ou dans les régions où il fait un peu plus frais comme la Bretagne (rires). On peut la porter sur une robe ou sur un top-jupe et pour le coup, c’est tout à fait reportable après le mariage avec un tee-shirt et un jean. »

Laure de Sagazan : le top Costa

« On a flashé sur cette dentelle de Calais qui a un côté architectural années 1920. C’est entre la plume de paon et les décors années 1920. Ce top fonctionne à merveille avec une jupe plissée que nous avons, ça fait une silhouette très longiligne. »

Laure de Sagazan : le top Moretti

« Il fonctionne très bien cette saison, c’est un top en organza brodé. C’est très léger, on a l’impression que le motif vient se poser sur la peau, on oublie l’organza. Et c’est le genre de forme qu’on aime, les manches courtes avec les petites fronces, ça crée une toute petite carrure, c’est très joli. »