Santé : les hôpitaux français veulent séduire les riches patients étrangers

Santé : les hôpitaux français veulent séduire les riches patients étrangers
Santé : les hôpitaux français veulent séduire les riches patients étrangers
Selon une information du Journal du Dimanche, la France pourrait bientôt faire partie des destinations du tourisme médical. En effet, l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) aurait récemment conclu un accord pour développer les « voyages pour traitement » à destination de clients étrangers et fortunés.
A lire aussi
Sida : 14 patients français "guéris" après avoir arrêté leur traitement
medecine
Sida : 14 patients français "guéris" après avoir arrêté...


La France est-elle sur le point de devenir l’une des nouvelles destinations du tourisme médical ? La réponse est oui, si l’on en croit une information dévoilée par Le Journal du Dimanche : afin de renflouer les caisses de ses établissements, l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) aurait signé un accord avec une société du Moyen-Orient pour développer les « voyages pour traitement » à destination de clients étrangers et fortunés.  

Le contrat avec la société Globemed, active au Moyen-Orient et partenaire d’Axa, aurait été signé « il y a un bon mois » a indiqué à l’AFP le directeur du développement de l'AP-HP, Stéphane Fériaut. « Nous attendons maintenant le décret d'application pour que l'accord entre en vigueur ». Et de préciser dans les colonnes du JDD que « la proportion de patients étrangers payants ne devra jamais dépasser 1 % du total des malades. On n'a pas vocation à devenir un hôpital privé ».

Cet accord devrait toutefois permettre de facturer aux patients étrangers fortunés leurs soins à un tarif plus élevé que celui de la Sécurité sociale, afin de dégager plusieurs millions d'euros et de contribuer à résorber une partie du déficit de l'AP-HP. En effet, en 2011, L'AP-HP a essuyé une perte de 83 millions d'euros, pour un budget de 7 milliards.

Mais avant même qu’il ne soit entrée en vigueur, le contrat entre l’AP-HP et Globemed fait déjà des émules. « Les hôpitaux de Marseille ont annoncé qu'ils voulaient développer cette activité de manière conséquente et ceux de Lyon ont envie de travailler avec nous sur ce sujet-là », a en effet révélé Stéphane Fériaut. D’ailleurs, les établissements de la Citée phocéenne auraient d’ores et déjà signé un partenariat avec la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) afin de faire venir des patients étrangers.

Quoiqu’il en soit, en région parisienne, la coopération est pour l’heure limitée aux pays du Moyen-Orient. Elle sera ensuite éventuellement étendue à l'Asie, à la Russie et aux anciennes républiques soviétiques.

Sources : francetvinfo.fr, lefigaro.fr
Crédit photo : Pixland

VOIR AUSSI

Les cliniques attaquent l'État devant la justice européenne
Déserts médicaux : bientôt des « médecins volants »
Présidentielle 2012 : les propositions chocs de l'hôpital public
Un Français sur trois sacrifie des soins médicaux faute d'argent