Téléphonie mobile: les cinq objectifs de la 5G

Téléphonie mobile: les cinq objectifs de la 5G
Téléphonie mobile: les cinq objectifs de la 5G
Alors qu’en France, les 4 opérateurs de téléphonie mobile ne couvrent pas encore l’ensemble du territoire en internet mobile 4G (LTE), ils investiraient déjà massivement dans la 5G. C’est l’une des révélations du colloque de l’Idate (Institut de l’audiovisuel et des télécommunications en Europe) qui s’est tenu mercredi 20 et jeudi 21 novembre à Montpellier (Hérault). Quels sont les objectifs de cette cinquième mouture de l'internet mobile?
A lire aussi

«Nous avons commencé à parler de la 5G il y a un an», raconte Viktor Arvidsson, directeur stratégie et marketing Ericsson, cité par le journal le Figaro. Ericsson est à la tête d’un consortium, Metis, regroupant 29 acteurs du secteur dont le français Orange, le japonais DoCoMo, l’espagnol Telefonica et l’allemand Deutsche Telekom.

Dans le cadre de Metis, pour l'heure, 27 millions d’euros ont été mis sur la table. Selon Viktor Arvidsson un standard unique international doit être défini afin que la 5G puisse être lancée d’ici 2020. Mais Metis n'est pas le seul acteur du secteut. D'autres investisseurs mettent la barre bien plus haut, comme le montre l'effort de l'équipementier chinois Huawei, qui a annoncé son intention de consacrer la bagatelle de 600 millions de dollars pour développer la 5G avant les européens, d'ici 2018.

5G: cinq objectifs pour les opérateurs et les équipementiers

La 5G a cinq objectifs: il s’agit notamment d’augmenter les débits et la capacité des réseaux, mais aussi de préparer l’avènement de « l'internet des objets ».

1. De plus gros forfaits data? Le volume de données pouvant être échangés sur ce réseau de demain devra être 1000 fois plus élevé que ce que ne peut supporter la norme 4G (LTE).

2. Moins d’antennes? Pas si sûr: le nombre de terminaux pouvant être connectés par antenne devra être 100 fois supérieur. Mais le nombre d’antennes dépend surtout des fréquences utilisées, en fonction desquelles l’absorption des ondes, par exemple dans les murs, varie. D’autant que cette technologie ambitionne surtout de connecter davantage d’appareils.

3. 1Gb par seconde. Les meilleurs débits pouvant actuellement être offerts par la 4G mobile sont dix fois inférieurs - mais peuvent déjà être équivalents voire supérieurs à ceux constatés dans certaines offres internet résidentielles basées sur la fibre optique.

4. Un temps de « latence » plus court. Le temps de latence, c’est le temps entre le moment où on clique sur un lien, envoie une information à travers le réseau, et la réponse: un temps de latence très court donne l’impression que le réseau est très réactif.

5. Plus de batterie, moins de consommation. Pour connecter les objets à internet, les terminaux devront voir leur durée de vie nettement améliorée. Pour y parvenir, les fabricants planchent sur une amélioration des batteries, mais aussi une baisse de la consommation, de façon à multiplier par 10 la durée de vie des terminaux pour une même charge.

Il vous reste donc quelques années pour user votre téléphone dernier cri... Espérons au moins que le lancement de la 5G sera synchronisé avec le début des soldes...