Crise : « légère récession » des Etats européens, leurs notes menacées

D'après les prévisions de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), les pays de la zone euro connaissent une « légère récession » et la croissance prévue pour 2012 sera faible. De plus, la crise de la dette pourrait avoir des conséquences « dévastatrices ». L'agence de notation Moody's menace d'ailleurs d'abaisser la note des Etats membres.
A lire aussi


La crise de la dette ne finit pas de menacer la zone euro. D’après l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), les Etats membres traversent aujourd’hui « une légère récession ». En cas d’aggravation, l'OCDE prévoit des conséquences « dévastatrices » pour l’économie mondiale. De plus, l'OCDE critique la gestion de la crise par les gouvernements européens : « Les déséquilibres au sein de la zone euro n'ont pas été convenablement traités ». Elle parle également d’une « possibilité » pour un Etat européen d’un défaut de paiement, ce qui impliquerait une « perte de confiance » dans « l'Union monétaire elle-même ». Une telle situation pourrait ainsi faire basculer toute la zone OCDE dans une récession, avec une forte baisse de l’activité aux Etats-Unis et au Japon. Ainsi, pour éviter le pire, l’OCDE appelle à une action urgente de la Banque Centrale Européenne (BCE), qui « doit jouer un rôle clé pour fournir les ressources nécessaires ».

Par ailleurs, l'aggravation rapide de la crise de la dette dans la zone euro menace les notes de tous les Etats européens, a averti hier Moody’s. L’agence de notation, qui a déjà mis en garde la France concernant son triple A, a précisé qu’aucun pays n’était à l’abri d’un abaissement, même les pays les plus fiables tels que les Pays-Bas, l’Autriche, la Finlande ou encore l’Allemagne. « En l'absence de mesures politiques qui stabiliseraient la situation des marchés à court terme, ou de stabilisation de ces marchés pour toute autre raison, le risque de crédit va continuer de monter », affirme l’agence. Moody’s estime, de plus, qu’il pourrait y avoir des « défaillances multiples » de plusieurs Etats de la zone euro, ce qui pourrait potentiellement provoquer la sortie d’un ou plusieurs pays de la zone euro.

Nicolas Pouilley

(Source : liberation.fr et AFP)
Crédit photo : AFP/ Pier Carlo Padoan/Secrétaire général adjoint et chef économiste de l'OCDE

VOIR AUSSI

Economie française : croissance nulle au 2e semestre
Crise de la dette : « la France est sur la corde raide »
Dette de la France : Moody’s menace encore le triple A
Crise de la zone euro : sommet crucial à Bruxelles
Crise de la dette : Moody’s abaisse la note de l’Italie
Crise économique : la note de l’Italie dégradée par S&P