Sécurité routière : « Ce n'est pas parce que je suis passagère que je dois subir »

Sécurité routière : « Ce n'est pas parce que je suis passagère que je dois subir »
Sécurité routière : « Ce n'est pas parce que je suis passagère que je dois subir »
A l'occasion de la Journée de la femme, la Sécurité routière a lancé une campagne inédite à destination de celles-ci. 75% des morts sur les routes sont des hommes, 83% des condamnés pour homicides involontaires sont aussi des hommes. L'occasion pour les membres de notre site de témoigner sur ce sujet épineux.
À lire aussi


A notre sondage « Comment réagissez-vous quand votre conjoint conduit imprudemment ? »  vous êtes près de 70% à répondre que vous lui rappelez les risques et lui demandez d'arrêter. Mais vous êtes encore près de 15% à vous taire, et 16% à ne pas insister. C’est encore trop.
Vos témoignages le prouvent, le sujet vous tient à cœur. Mais il est encore difficile de se faire entendre en voiture lorsque l’on ne conduit pas.

Insiiide
« Je n'ai pas mon permis alors je ne peux même pas dire « passe-moi le volant ». Je passe les trajets en voiture à m'énerver, mais pour le moment je n'ai pas eu gain de cause. Une chose est sûre aujourd'hui, il est impossible de me voir monter dans la voiture de quelqu'un qui a bu ou qui dort à moitié. »

Alescandra
« Je ne pense pas que sous prétexte qu'on ne conduit pas, ou qu'on ne sait pas conduire, on doive se taire. »

Omaha
« Je pense que lorsque l'on est passager, on doit être tout aussi vigilant que le conducteur. Si l'on pense que ce dernier est imprudent ou va trop vite, alors il faut lui dire sans se mettre à hurler. Je pense que les hommes se sentent invincibles, ils se disent qu'ils peuvent rouler vite, qu’il ne se passera rien, et en plus ils se font plaisir. »

Kouglof
« Les pires restent mes copains qui conduisent souvent très vite et ne respectent pas les distances de sécurité (vitesse moyenne 170 km à 1 m de la voiture de devant). Je leur dis mais ils se foutent bien de moi en me faisant passer pour une emmerdeuse, bien que dans le fond ils savent qu'ils prennent des risques. »

Mestelle
« Je n’aime pas non plus l'entendre s'énerver contre les autres conducteurs car je me sens en danger et stressée après. »

Sandrine6405
« Pour ma part c'est bien plus simple, je prends le volant, ainsi je n'ai pas à râler, ni à être stressée en tant que passager. Mon mari râle parfois et dit que je roule comme les vieux mais au moins je n'ai pas de PV pour excès de vitesse ! »

Zazounette
« Généralement quand on est invités, c’est moi qui conduit lorsqu'on repart, c’est toujours moi qui suis punie ! Par contre j'ai des souvenirs affreux de mon père qui roulait comme un fou et de ma mère qui lui disait qu'elle avait peur... »

Country
« Je crois que les hommes pensent qu'ils conduisent mieux que les femmes et c'est aussi pour ça qu'ils ne veulent pas leur laisser le volant... »

Tania78370
« Quand j'ai un grief par rapport à la conduite de mon homme, j'essaie calmement de lui faire remarquer, car il est assez impulsif et n'apprécie guère les remarques sur son comportement au volant, alors plutôt que de l'énerver et augmenter les risques, je reste zen et aborde le souci avec des gants. »

Tant qu’il y aura des hommes pour mourir sur la route, il faudra des femmes pour que ça change. Signez le manifeste.

VOIR AUSSI

Hommes/femmes au volant : « L’insécurité routière est une affaire de genre » -Interview
Sécurité routière : « sur la route, les hommes sont les plus forts »-Témoignages
Terrafemina s’engage avec la Sécurité routière : l’édito de Véronique Morali
Sécurité routière : « sur la route la femme est l’avenir de l’homme »
Couples en voiture : « j’écoute ma femme pour me calmer » (Micro-trottoir)