Voiture du futur : faut-il croire en la Google Car?

Voiture du futur : faut-il croire en la Google Car?
Voiture du futur : faut-il croire en la Google Car?
Imaginée par Google, la Google Car s'apprête à révolutionner la conduite automobile. Et pour cause : cette voiture se conduit sans pilote. Aussi incroyable soit elle, cette technologie a déjà fait ses preuves. Mieux encore, les constructeurs planchent déjà sur leur propre modèle de véhicule autonome.
A lire aussi
Faut-il être papa d'une petite fille pour être moins sexiste ?
News essentielles
Faut-il être papa d'une petite fille pour être moins...


Le moins que l’on puisse dire, c’est que les innovations du secteur automobile rivalisent toujours plus de génie et d’inventivité. Après les régulateurs de vitesse ou la voiture électrique, aujourd’hui totalement entrés dans les mœurs, place à la voiture autonome imaginée par le géant de l’internet Google. Digne d’un engin spécialement conçu pour les besoins d’un film de science-fiction, celle qui a sobrement été baptisée Google Car est en effet une voiture sans… pilote.


La machine réagit plus vite que l'homme

Pour se frayer un passage dans la jungle urbaine comme en rase campagne, ce véhicule révolutionnaire est doté de nombreuses caméras et autant de radars, qui modélisent l’environnement tandis qu’un système d’auto-pilotage embarqué analyse toutes les données en temps réel. Piéton traversant au dernier moment, automobiliste grillant un feu ou refusant une priorité ; certes, les situations sont innombrables, mais à chaque fois la machine réagit plus vite que l’homme. Avantage non-négligeable : elle ne fume pas, ne boit pas, ne téléphone pas au volant et permettrait donc de faire reculer le nombre de tués sur les routes.

Et à ceux qui pensent que la Google Car n’en est encore qu’au stade du vague prototype, détrompez-vous. Elle pourrait bien être la voiture de demain. Pour preuve, une flotte a déjà cumulé près de 500 000 kilomètres, dont 120 000 en auto-pilotage, sans qu’aucun accident causé par le véhicule ne soit à déplorer. De plus, déjà autorisée au Nevada, la Google Car vient d’obtenir le feu vert de Jerry Brown, gouverneur de Californie, pour circuler dans l’état. 

La Google Car accessible au grand public en 2017 ?

Alors, quand les automobilistes pourront-ils se mettre au volant de leur bolide et bouquiner ? Si l’on en croit Sergey Brin, le cofondateur de Google, les employés de la firme devraient d’abord tester le véhicule dans le courant de l’année. Le grand public pourrait ensuite y avoir accès d’ici 2017, d’autant que tous les constructeurs planchent déjà sur leur propre modèle de voiture sans pilote. Le doute n’est donc plus permis : la voiture de l’avenir sera autonome ou ne sera pas.

Crédit photo : Google

VOIR AUSSI

Mondial de l'auto 2012 : la voiture tendance est connectée, électrique et française
Voitures et hôtesses : le Mondial de l’auto 2012 lance son grand déballage

Sécurité routière : 84% des parents ont déjà pris des risques au volant

Sécurité routière : une campagne de prévention choc – Vidéo