Petits pots pour bébé : trop salés, trop sucrés et pas assez nutritifs ?

Petits pots pour bébé : trop salés, trop sucrés et pas assez nutritifs ?
Petits pots pour bébé : trop salés, trop sucrés et pas assez nutritifs ?
On ne le dira jamais assez, le fait maison est bien meilleur que l'industriel. Une étude britannique le prouve : les petits pots pour bébés seraient bien plus nutritifs lorsqu'ils sont préparés à domicile. Les préparations industrielles pour les tout-petits cumulent en effet les mauvais points. Ces compotes, purées et laits maternisés sont trop salés, trop sucrés, trop gras, et pas assez riches en nutriments essentiels.
A lire aussi
Régime loup-garou ou pot de bébés  : les lubies de stars à (surtout) éviter
Mag
Régime loup-garou ou pot de bébés : les lubies de stars...


De 2010 à 2011, des chercheurs britanniques ont étudié plus de 450 produits alimentaires destinés aux bébés. Ils ont comparé les propriétés nutritives de ces compotes et autres purées industrielles aux mêmes préparations, faites maison. Le résultat de l’enquête, publié dans la revue Archives of disease in childhood, n’étonnera personne : pour la santé de son enfant, mieux vaut privilégier les petits plats faits maison au blender que les petits pots du supermarché. Bien qu’ils représentent un gain de temps non négligeable pour les parents, ils n’offrent pas à bébé une alimentation de premier choix.

Parmi les 462 produits étudiés, on trouve de tout. Du salé, du sucré, du bio, du prêt à l’emploi (dans 364 cas) ou des biscuits secs, mais aussi du lait en poudre.

L'industriel deux fois moins nutritif que le fait maison

Protéines, glucides, matières grasses, apport énergétique, sel, sucre, fer ou calcium : les étiquettes ont été passées au peigne fin. Résultat de l’étude ? Pour arriver aux mêmes propriétés nutritionnelles que l’inégalable « fait maison », un bébé devrait consommer deux fois plus de ces préparations prêtes à l’emploi. Quant aux aliments de sevrage vendus dans le commerce et censés apporter des nutriments supplémentaires à l'enfant pendant cette transition, leurs apports sont finalement quasi-identiques à ceux du lait maternel.

VOIR AUSSI

Laissez votre bébé manger avec les doigts, c'est bon pour lui
Lait de soja, fruits exotiques, crustacés : ces aliments que bébé ne doit pas manger avant 1 an
Alimentation des bébés et produits "diététiques" : des règles renforcées dans l'UE
Grossesse et alimentation : plus de choline pour un bébé moins stressé